Chants populaires de la Basse-Bretagne/Françoise Monfort

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche



FRANÇOISE MONTFORT
________


I

  Françoise Montfort, du coin de son feu,
N’a pas perdu sa peine,
Pour aller en une traite
À Guingamp, après son diner.

  Françoise Montfort souhaitait le bonjour,
En marchant sur le pavé de Guingamp :
— Bonjour et joie à tous dans cette ville,
Le capitaine où est-il ?

  Bonjour, monsieur le capitaine,
Où est votre bande ?
Où sont vos soldats ?
Il m’en faut un ;

  Il m’en faut un,
Guillaume Hervé, de Pédernec.
— Guillaume Hervé vous n’aurez pas,
C’est le plus beau de mes soldats ;

  C’est le plus beau de mes soldats,
Et il faut faire le service du roi.
Françoise Montfort répondit
Au capitaine, quand elle l’entendit :

  — Donnez-moi Guillaume Hervé,
Et je vous donnerai le prix d’un chapeau neuf
Je vous donnerai le prix d’un chapeau de castor blanc,
Avec un plumet dessus ;

  Avec un plumet dessus.
Ce qui sied à un capitaine.
Le capitaine répondit
À Françoise Montfort, quand il l’entendit :

  — Françoise Montfort, allez à la maison,
Et choisissez un autre pour serviteur.
Françoise Montfort répondit
Au capitaine, quand elle l’entendit :


  — Comment pourrais-je aller à la maison,
Puisqu’on m’a mise eu si grande misère ? (peine).
Le capitaine répondit
À Françoise Montfort, quand il l’entendit :

  — Êtes-vous donc sûre d’un héritier, [1]
Pour être réduite à si grande misère ?
Françoise Montfort répondit
Au capitaine, quand elle l’entendit :

  — Que j’en sois sûre, ou ne le sois pas,
Je ne suis pas obligée de vous rendre compte ;
Si vous ne me le donnez pas, un autre le fera,
J’ai des lézards (argent) dans mes poches.

  Le capitaine répondit
À Françoise Montfort, quand il l’entendit :
— Donnez-moi le prix de mon chapeau neuf,
Et je vous donnerai Guillaume Hervé.

II

  Françoise Montfort disait,
En se promenant sur le pavé de Guingamp,
Les mains sur ses deux hanches :
— Je suis à présent, une gaillarde !

  Les jeunes gens de Pédernec disaient,
Quand ils tiraient au sort à nouveau :
— Françoise Montfort, de Pengrâce,
À sa place (marquée) chez le Diable !

  Celle-là est cause
Qu’il nous faut encore tirer au sort !


Chanté par Marguerite Philippe.







  1. Êtes-vous enceinte ?