Collection des meilleurs ouvrages françois composés par des femmes

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
AVIS


TABLE

Des articles contenus dans les trois premiers volumes de la Collection des Meilleurs Ouvrages François, composés par des Femmes.


TOME PREMIER.
 v
 ix

Histoire abrégée de l’état des lettres dans les Gaules, depuis leur origine, jusqu’au douzième siècle.

§. VIII. Idem, au septième siècle, 
 page 115
§. IX. Idem, au huitième siècle, 
 125.
§. X. Idem, au neuvième siècle, 
 152.
§. XI. Idem, État des Lettres en France au dixième siècle, 
 189.
§. XII. Onzième siècle, 
 242.
§. XIII. Douzième siècle, 
 299.
Vie d’Héloïse
 335
Lettre d’Héloise à Abeillard, à son Seigneur, &c. 
 369.
Lettre d’Abeillard à Héloise
 389.
Lettre d’Héloise à Abeillard
 397.
Lettre d’Abeillard à Héloise, en réponse à la précédente
 407.
Extrait d’une Lettre d’Héloise à Abeillard, traduite de Pope
 415
Suite des observations sur le douzième siècle
 431.


TOME II.
§. XIV. Treizieme siècle
 pag. 1.
§. XV. État des Lettres en France au quatorzième siècle
 16.
§. XVI, État des Lettres au quinzième siècle
 109.
Vie de Christine de Pisan, par M. Boivin le cadet
 Idem.
Ouvrages de Christine de Pisan
 126.

Notice de deux ouvrages manuscrits de Christine
de Pisan, dans lesquels il se trouve quelques
particularités de l’histoire de Louis duc d’Orléans,
fils de Charles V, par M. l’abbé
Sallier, 129.
Histoire de Charles V, roi de France, par
Christine de Pisan, 171.
Première Partie, 172.
Seconde Partie, 194.
Troisième Partie, 247.
Le Chemin de longue étude, composé en 1403,
par Christine de Pisan, imprimé en 1549,
in-16, traduit de langue romance, en prose
Françoise, par Jean Chaperon, dit lassé de
repos, avec cette épigraphe : Tout par soulas.
Bibliothèque du roi, Y. 2. 748, divisé par
Chapitre, 297.
CHAP. Ier, Idem.
CHAP. II. De la Sibylle Cumée Almathée,
et du propos qu’elle tint à Christine, 305.
ChAP. III. De la beauté du chemin de longue
étude ; ensemble des neuf Muses et de la
description de la Fontaine de science, 309.
CHAP. IV. Réponse de la Sibylle, 314.
Chap. V. Des choses merveilleuses et lieux
étranges que la Sibylle montra, 319.
CHAP. VI. De l’échelle qui apparut du ciel,

sur laquelle monta la Sibylle et Christine, et
de l’exposition d’icelle ; ensemble la description
du firmament, pag. 322.
Chap. VII. De la région éthérée et de ses influences, par lesquelles, Dieu par-dessus, est gouverné le corps humain 332.
Chap. VIII. De la beauté et richesse des cinq chaires, et des dames en icelles assises, 335.
Chap. IX, De la descente de la Dame en la chaire du milieu, et la requête envoyée de la terre à dame Raison, 341.
Chap. X. Comme les quatre dames assises es quatre chaires, qui étaient es quatre coins, furent mandées pour assister au parlement de dame Raison, 345
Chap. XI. Comment Richesse s’excuse devant Raison, et charge NOBLESSE du fait à elle imposé, et NOBLESSE se justifie sur Chevalerie, 350.
Chap. XII. De l’élection du prince digne de gouverner la machine du monde, et comment Noblesse parla la première, et Chevalerie après, 356.
Chap. XIII. Comment Richesse parla, et Sagesse après, 361.
Chap. XIV. Comment Raison commanda au quatre dames, prouuer par preuue suffisante

leur dit, et comment dame, Noblesse commença, 363.
Chap. XV. Comment Chevalerie veut prouver qu’elle doit avoir l’honneur de Noblesse, et que le chevaleureux doit être esleu roi de tout le monde, 366.
Chap. XVI. Comment Richesse contredit à Noblesse et à Chevalerie 367.
Chap. XVII. Comme Sagesse contredit à Richesse et autres dames, montrant que le
prince sans vertu n’est digne de gouverner le Monde, 372.
Chap. XVIII. Les conditions que le bon Chevalier doit avoir selon le dit de mains auteurs allègues par dame Sagesse, 374.
Chap. XIX. Ce que lés auteurs dient de la Richesse, alléguée par dame Sagesse t 384.
Chap. XX. Les propriétés de Sagesse selon les auteurs, tant anciens que nouveaux, 393.
Chap. XXI. Les mœurs qu’un bon Prince doit avoir, selon le dit de plusieurs auteurs allégués par dame Sagesse, 400.
Chap. XXII. La conclusion du livre où est narré le jugement de Paris, Troyen, et comment, par dame Raison, fut envoyé le plaidoyer fait par les quatre dames au roi de France , Charles VI, et à ses pers. 410.

Le livre des trois vertus, par Christine de Pisan, composé en 1405, imprimé en 1536, sous le titre de Trésor de la Cité des Dames, N.o 7395, des manuscrits de la bibliothèque du roi, et joint à la Cité des Dames, même numéro, écrit sur vélin en lettres gothiques, 
 416

TOME III.
La Vision de Christine de Pisan, manuscrit de la bibliothèque du roi, N.o 7394, sur vélin, caractères gothiques, à deux colonnes, et orné de lettres grises en or sur fond bleu d’émail ; la première page, d’une bordure en fleurs bleu et or, et d’une miniature très-mauvaise, représentant Christine occupée à écrire. 
 pag. 1.
Chapitre premier. Premièrement, dit Christine, comment son esprit fut transporté, 
 3.
La Cité des Dames. Livre premier. Manuscrit de 112 pages in-8o sur vélin, orné d’une vignette, la même qu’on a fait graver dans le troisième volume de cette Collection ; écrit en caractères Gothiques à deux colonnes, les lettres grises en or sur fond bleu, ornées de guirlandes ; les sommaires en lettres rouges, N.o 1395, ancien fond des manuscrits de la bibliothèque du roi, 
 22.
Livre II. 
 43.
Livre III. 
 49.
Les Cent Ballades, 
 51.
Ballade II. 
 52.
Ballade XII. 
 53.
Ballade XIX. 
 54.
Ballade XXI. 
 55.
Ballade XXII. 
 56.
Ballade XXVII. 
 57.
Ballade XXX. 
 58.
Ballade C. 
 59.
Ballade rétrograde, qui se dit à droit et à rebours, 
 60.
Autre Ballade »  
 61.
Autre Ballade d’un amant à sa maîtresse, 
 62.
Rondeaux, 
 63.
Autre Rondeau, 
 64.
Autre Rondeau, 
 Idem.
Jeux à vendre, 
 65.
Épître au Dieu d’Amours, 
 69.
Épître sur le roman de la Rose, 
 78.
Épîyre de Me Gautier à Christine, sur le même sujet, 
 80.
Autre à la même. 
 82.

Réponse de Christine au même, 83.
Les Dits moraux de Christine à son fils, 88.
Le livre des faits d’Armes et de Chevalerie, manuscrit de la Bibliothèque du roi, cotté 7087, en quatre parties,
Première partie, 103.
Deuxième partie, 107.
Troisième partie, 108.
Quatrième partie, 110.
Le livre de Mutacion de Fortune, contenu dans le même volume des manuscrits de la bibliothèque du roi, cotté du même N.° 7087, 111.
Observations sur les auteurs célèbres du quinzième siècle, 133.
Requête afin de congé d’amour, 145.
Ballade de Charles d’Orléans, 149.
Rondeau du même, 151.
Essay de poésie Anglaise du mime et la traduction , Idem.
Rondeau Anglois et la traduction, 153
Rondeaux de la duchesse d’Orléans, femme de Charles d’Orléans, 154-144
Rondeau de Charles d’Orleans, 156.
Autre du même, Idem.
Jean Marot, 209.
Clément Marot, 228
Michel Marot, 241

François Sagon y . pag, 243.
Jean Leblond f * - Idenw
Charles Fontaine 9 24 5»
% Gringore. Extrait de V Histoire jdes Théâtres, 247,
Epïtre de la Basoche au roi François I er * 257»
)Fï< de Marguerif^ m reine de Navarre , 26o #
Préface, 278.
Nouvelle X 9 Amours d’Amadour et Florinde*
où sont contenues maintes ruses et dissimulations
avec la très^hiimbU chasteté de
Florinde, t .v 288.
Nouvelle XX VL La Demoiselle Cavalière 9 325.
PoÉsfES de la reine de Navarre.
Les Satyres et les Nymphes de Diane , conu en
. trçis parties , 347»
Première partie f Idem.
Seconde pâtée 9 350.
Troisième partie r 353*
Le Coche. Extrait d’un manuscrit de la bibliothèque
de Pomchartrain f 356.
Margherita Valtsia , reina di Navare alla
marches^ di P escorta Victoria Collonna*
Sonata-^ avec sa traduction » 399-4°°-Sonetto
et sa traduction % • ’ 4 e * r -
&<r la MaladU 4 e * François î"* 492J
Cantiques ou.Çhmsons spirisutlht di la reine ’ — d

  • N«varr<^ : ^-j ;J0 ; 404.

Drames de la même, 405.
Comédie des deux Filles et des deux Mariées, 407.
Comédie du Désert, 410.
Comédie de l’Adoration des trois Rois, 413.
Comédie des Innocents, 414.
Comédie de là Nativité de Jésus-Christ, 417.
Épître de François Ier à sa maîtresse à marier, 433.
Ballade, 440.
Le Dixain de Mai, 442.
Huitain, Idem.
Response à des Damoiselles qui ont fait des chansons nouvelles, 443*
Rondeau, 444.
Chanson, 445
Autre, 447.

Fin de la Table des trois premiers volumes de cette Collection.


APPROBATION.

J’ai lu, par ordre de Monfeigneur le Garde des Sceaux ; le troisième Tome de la Collection des meilleurs ouvrages François, composés par des Femmes. Je crois qu’il justifiera l’empressement du Public à jouir de la continuation de ce recueil intéressant. À Paris, ce 26 Mai 1787.

TOUSTAIN-RICHEBOURG.