Contes de l’Ille-et-Vilaine/L’Éclaireur

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Contes de l’Ille-et-Vilaine
Contes de l’Ille-et-VilaineJ. Maisonneuve (p. 240-241).
◄  Les Pilous
Martine  ►


L’ÉCLAIREUR.

Dans les prés, sur le bord des rivières et aussi près des mares, les paysans annuités dans les champs, voient souvent une petite lumière tremblotante, qui file droit devant eux. Lorsqu’ils n’ont pas peur ils cherchent à profiter de cette clarté pour passer facilement les mauvais endroits, afin de rentrer plus tôt chez eux ; mais il arrive parfois que la lumière s’éloigne trop vite ou s’éteint subitement. Alors l’imprudent retardataire, n’y voyant plus, tombe dans la mare ou dans le ruisseau, c’est alors qu’il entend à son oreille le rire sonore du méchant lutin que les bonnes femmes de Saint-Brice appellent l’Éclaireur ou l’Éclairou.