100%.png

Correspondance 1812-1876, 6/1870/DCCLXV

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche


Texte établi par Calmann-Lévy,  (Correspondance Tome 6 : 1870-1876p. 38-39).


DCCLXV

À M. JULES BOUCOIRAN, À NÎMES


La Châtre, 12 octobre 1870.


Cher bon ami,

Après avoir couru la Creuse, nous sommes revenus à la Châtre pour quelques jours. Nous y sommes installés chez les Duvernet. Maurice n’a pas cru devoir s’éloigner du pays sans savoir s’il pourrait y rendre quelques services à la défense. Jusqu’ici, nous ne voyons pas d’organisation décidée, pas même pour le vote, qui se trouve indéfiniment remis. Il faut attendre les événements. Nous avons donc ajourné nos projets de voyage, espérant toujours qu’après la crise nous pourrons aller passer de votre côté, à Montpellier probablement, une partie de l’hiver.

Merci pour vos bons renseignements.

Nous vous embrassons de cœur.