Correspondance 1812-1876, 6/1875/CML

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Texte établi par Calmann-Lévy,  (Correspondance Tome 6 : 1870-1876p. 370).


CML

À M. EDMOND ADAM, SÉNATEUR, À PARIS


Nohant, 27 décembre 1875.


Cher ami, je craignais que vous ne fussiez ennuyé d’être sénateur et de vous voir lié à la vie politique pour toujours. Mais Juliette nous écrit qu’au contraire vous êtes content de vous rendre utile et ne regrettez pas trop la campagne et la vie contemplative, dont, moi, je ne saurais plus me passer. Alors tout est bien, et nous nous réjouissons du gain de la bataille. Vous n’en doutez pas, et vous savez que nous vous aimons sous toutes les formes ; financier, sénateur ou paysan, peu nous importe, pourvu que vous ayez satisfaction.

À vous de cœur, nous tous.

G. SAND.