Demain ! demain !

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche



Oh ! comme chaque jour qui passe est vide, morne et fastidieux ! Comme il laisse peu de traces ! Et que la course des heures est stupide !


Pourtant, l'homme est avide de vivre ; il y tient ; il a foi en lui-même, dans son existence, dans son avenir… Ô, combien d'espoirs il fonde sur demain !


Mais pourquoi s'imagine-t-il donc que le jour qui s'annonce ne ressemblera point à celui qu'il vient de vivre ?


Il n'y songe même pas. D'ailleurs, il n'aime pas réfléchir — et il fait bien.


« Demain, demain ! » se console-t-il jusqu'à ce que ce demain le jette dans la tombe.


Et, une fois qu'on y est, l'on ne réfléchit plus — qu'on le veuille ou non.


Mai 1879