Deuxième épître à Timothée - Crampon

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher


Deuxième épître à Timothée
Version Chanoine Crampon - 1923


Note de Wikisource


Ce texte de la Bible dans la traduction d’Augustin Crampon, édition révisée de 1923, comporte quelques déviations et inexactitudes. Il est remplacé par un texte dont la conformité à l’édition papier a été contrôlée, et le lecteur est invité à s’y référer : Bible Crampon 1923.


Chapitre 1[modifier]

  1. Paul, apôtre du Christ Jésus par la volonté de Dieu, selon la promesse de la vie qui (est) dans le Christ Jésus,
  2. à Timothée, (son) enfant bien-aimé : grâce, miséricorde, paix de la part de Dieu le Père et du Christ Jésus notre Seigneur !
  3. Je suis reconnaissant à Dieu, que je sers à la suite de mes pères avec une conscience pure, quand continuellement je fais mémoire de toi dans mes prières, nuit et jour,
  4. désirant te voir, au souvenir de tes larmes, afin d'être rempli de joie,
  5. (car) je me suis ressouvenu de la foi sincère qui (est) en toi : ta grand'mère Loïs d'abord, puis ta mère Eunice l'ont possédée, et je suis sûr qu'elle est aussi en toi.
  6. C'est pourquoi je te rappelle de raviver le don de Dieu, qui est en toi, (conféré) par l'imposition de mes mains.
  7. Car ce n'est pas un esprit de pusillanimité que Dieu nous a donné, mais (un esprit) de force, d'amour et de maîtrise de soi.
  8. N'aie donc pas honte du témoignage (à rendre) à notre Seigneur, ni de moi, son prisonnier ; mais prends ta part de souffrances pour l'Évangile, moyennant la force de Dieu,
  9. qui nous a sauvés et nous a appelés par une vocation sainte, non en vertu de nos œuvres, mais en vertu de (son) propre décret et de (sa) grâce, qui nous a été donnée dans le Christ Jésus de toute éternité
  10. et qui a été manifestée à présent par l'apparition de notre Sauveur le Christ Jésus, qui a détruit la mort et a fait briller la vie et l'immortalité par l'Évangile,
  11. dont moi j'ai été établi prédicateur, apôtre et docteur des Gentils.
  12. C'est pourquoi aussi j'endure ces souffrances, mais je n'(en) ai point honte, car je sais en qui j'ai mis ma confiance, et j'ai la conviction qu'il a le pouvoir de garder mon dépôt jusqu'à ce jour-là.
  13. Prends modèle sur les saines paroles que tu as entendues de moi, en la foi et la charité qui est dans le Christ Jésus.
  14. Garde le bon dépôt, par l'Esprit-Saint qui habite en nous.
  15. Tu le sais : tous ceux qui sont en Asie m'ont abandonné, entre autres Phygèle et Hermogène.
  16. Que le Seigneur fasse miséricorde à la maison d'Onésiphore, parce qu'il m'a réconforté souvent et n'a pas eu honte de mes chaînes ;
  17. au contraire, arrivé dans Rome, il m'a cherché avec empressement et m'a trouvé.
  18. Que le Seigneur lui donne de trouver miséricorde auprès du Seigneur en ce jour-là ! Et tous les services qu'il m'a rendus à Ephèse, tu les connais fort bien.

Chapitre 2[modifier]

  1. Toi donc, mon enfant, affermis-toi dans la grâce qui est dans le Christ Jésus,
  2. et ce que tu as entendu de moi en présence de nombreux témoins, confie-le à des hommes sûrs, qui soient capables d'en instruire aussi d'autres.
  3. Prends ta part de souffrances comme un bon soldat du Christ Jésus.
  4. Nul qui sert comme soldat ne s'engage en des affaires de la vie (ordinaire), afin de pouvoir donner satisfaction à celui qui l'a enrôlé ;
  5. et de même, si quelqu'un lutte, il n'obtient la couronne que s'il a lutté selon les règles.
  6. C'est d'abord au cultivateur qui peine de recevoir sa part des fruits.
  7. Mets-toi dans l'esprit ce que je te dis : le Seigneur en effet te donnera l'intelligence en toutes choses.
  8. Souviens-toi que Jésus-Christ, (issu) de la race de David, est ressuscité d'entre les morts, selon mon évangile,
  9. pour lequel je souffre jusqu'à (porter) des chaînes comme un malfaiteur ; mais la parole de Dieu n'est point enchaînée.
  10. C'est pourquoi je supporte tout à cause des élus, afin qu'eux aussi obtiennent le salut qui est dans le Christ Jésus, avec la gloire éternelle.
  11. Sûre (est) la parole : Si nous sommes morts avec (lui), nous vivrons aussi avec (lui) ;
  12. si nous supportons (les épreuves), nous régnerons avec (lui) ; si nous (le) renions, lui aussi nous reniera ;
  13. si nous ne sommes pas fidèles, lui reste fidèle, car il ne peut se renier lui-même.
  14. Donne cet avertissement, adjurant devant Dieu qu'on évite les disputes de mots qui ne servent à rien, qu'à la ruine des auditeurs.
  15. Efforce-toi de te présenter devant Dieu (comme un homme) éprouvé, un ouvrier qui n'a point à rougir, dispensant comme il faut la parole de la vérité.
  16. Evite les vains discours profanes et vains : (leurs auteurs) en effet iront toujours plus avant dans l'impiété,
  17. et leur parole se propagera comme la gangrène. De ce nombre sont Hyménée, et Philète,
  18. qui se sont écartés de la vérité, disant que la résurrection a déjà eu lieu, et qui pervertissent la foi de certains.
  19. Cependant le fondement solide (posé) par Dieu demeure ferme, portant ce sceau : Le Seigneur connaît ceux qui sont à lui, et : Qu'il s'éloigne de l'iniquité, celui qui prononce le nom du Seigneur !
  20. Mais dans une grande maison il n'y a pas que des vases d'or et d'argent, il y en a aussi de bois et de terre : les uns pour usage honorable, les autres pour usage vil.
  21. Si donc quelqu'un se garde pur de ces choses-là, il sera un vase pour usage honorable, sanctifié, utile à son maître, propre à toute œuvre bonne.
  22. Fuis les passions de la jeunesse et recherche la justice, la foi, la charité et la paix, avec ceux qui invoquent le Seigneur d'un cœur pur.
  23. Rejette les recherches folles et déraisonnables : tu sais qu'elles engendrent des disputes.
  24. Or un serviteur du Seigneur ne doit pas être disputeur, mais affable pour tous, apte à l'enseignement, patient dans le support du mal,
  25. doux dans la réprimande des opposants, pour le cas où Dieu leur donnerait de se convertir à la connaissance de la vérité,
  26. et où ils recouvreraient le sens droit hors des pièges du diable, qui les a pris vivants pour (les asservir à) sa volonté.

Chapitre 3[modifier]

  1. Sache ceci : que dans les derniers jours surgiront de durs moments.
  2. Les hommes en effet seront égoïstes, cupides, fanfarons, orgueilleux, blasphémateurs, rebelles à leurs parentes, ingrats, impies,
  3. sans cœur, sans loyauté, calomniateurs, sans frein, sauvages, ennemis du bien,
  4. traîtres, emportés, enflés d'orgueil, amis de la volupté plus qu'amis de Dieu,
  5. avec les dehors de la piété, tout en ayant rejeté son pouvoir : éloigne-toi de ces gens-là
  6. Ils sont de ces gens-là ceux qui s'insinuent dans les maisons et captivent des femmelettes chargées de fautes, menées par toutes sortes de passions,
  7. toujours en quête d'apprendre sans pouvoir jamais parvenir à la connaissance de la vérité.
  8. Or, de la même manière que Jannès et Jambrès firent opposition à Moïse, ceux-là aussi font opposition à la vérité, hommes pervertis d'esprit, de mauvais aloi quant à la foi ;
  9. mais ils ne feront pas d'autres progrès, car leur folie sera manifeste pour tous, aussi bien que le devint celle des ces (deux)-là.
  10. Toi, au contraire, tu m'as suivi dans l'enseignement, la conduite, les desseins, la foi, la longanimité, la charité, la constance,
  11. les persécutions, les souffrances, telles qu'il m'en est arrivé à Antioche, à Iconium, à Lystres. Quelles persécutions j'ai endurées, et de toutes le Seigneur m'a sauvé.
  12. Aussi bien, tous ceux qui veulent vivre avec piété dans le Christ Jésus auront à souffrir persécution.
  13. Quant aux méchants et aux charlatans, ils iront toujours plus avant dans le mal, trompeurs et trompés.
  14. Pour toi, tiens-t'en à ce que tu as appris et dont tu as la certitude, sachant de qui tu l'as appris
  15. et que, depuis l'enfance, tu connais les Saintes Lettres, qui peuvent te donner la sagesse pour le salut par la foi en le Christ Jésus.
  16. Toute Ecriture est inspirée de Dieu et utile pour enseigner, pour reprendre, pour redresser, pour éduquer en la justice,
  17. afin que l'homme de Dieu soit parfait, prêt pour toute œuvre bonne.

Chapitre 4[modifier]

  1. Je t'adjure devant Dieu et le Christ Jésus, qui doit juger les vivants et les morts, et par son apparition et par son règne :
  2. prêche la parole, insiste à temps et à contretemps, reprends, censure, exhorte, avec une entière patience et (souci d')instruction.
  3. Car un temps viendra où (les hommes) ne supporteront pas la saine doctrine, mais au gré de leurs désirs se donneront une foule de maîtres, l'oreille leur démangeant,
  4. et ils détourneront l'oreille de la vérité pour se tourner vers les fables.
  5. Pour toi, sois sobre en toutes choses, endure la souffrance, fais œuvre de prédicateur de l'Évangile, remplis pleinement ton ministère.
  6. Quant à moi, je suis déjà offert en sacrifice, et le moment de mon départ approche.
  7. J'ai combattu le bon combat, j'ai achevé la course, j'ai gardé la foi :
  8. désormais m'est réservée la couronne de la justice, que m'accordera en ce jour-là le Seigneur, le juste Juge, et non seulement à moi, mais à tous ceux qui auront chéri son apparition.
  9. Hâte-toi de venir à moi au plus tôt.
  10. Démas, en effet, m'a abandonné par amour pour le siècle présent, et il est parti pour Thessalonique, Crescent pour la Galatie, Tite pour la Dalmatie.
  11. Luc seul est avec moi. Prends Marc et amène-le avec toi car il m'est d'un grand secours pour le ministère.
  12. J'ai envoyé Tychique à Ephèse.
  13. Le sac que j'ai laissé à Troas chez Carpus, apporte-le en venant, ainsi que les livres, surtout les parchemins.
  14. Alexandre le forgeron m'a fait bien du mal : le Seigneur lui rendra selon ses œuvres.
  15. Toi aussi, tiens-toi en garde contre lui, car il a fait une forte opposition à nos paroles.
  16. Dans ma première défense, personne ne m'a assisté ; tous m'ont abandonné : qu'il ne leur en soit pas tenu compte !
  17. Le Seigneur, lui, m'a assisté et m'a fortifié afin que, par moi, la prédication fût pleinement donnée et que toutes les nations l'entendissent, et j'ai été sauvé de la gueule du lion.
  18. Le Seigneur me sauvera de toute œuvre mauvaise, et il (me) conservera pour son royaume céleste. A lui la gloire pour les siècles des siècles ! Amen !
  19. Salue Prisca et Aquila, et la maison d'Onésiphore.
  20. Eraste est resté à Corinthe. J'ai laissé Trophime malade à Milet.
  21. Hâte-toi de venir avant l'hiver. Eubule, Pudens, Linus, Claudia et tous les frères te saluent.
  22. Que le Seigneur (soit) avec ton esprit ! Que la grâce (soit) avec vous !