100%.png

Dictionnaire administratif et historique des rues de Paris et de ses monuments/Écuries-d’Artois (rue des)

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche


Écuries-d’Artois (rue des).

Commence à la rue d’Angoulême-Saint-Honoré, nos 25 et 27 ; finit à la rue de l’Oratoire, nos 62 et 66. Le dernier impair est 33 ; le dernier pair, 34. Sa longueur est de 380 m. — 1er arrondissement, quartier des Champs-Élysées.

Partie comprise entre les rues d’Angoulême et Neuve-de-Berri. — En vertu des lettres-patentes du 4 avril 1778, S. A. R. Charles-Philippe, fils de France, comte d’Artois, avait été autorisé à ouvrir sur les terrains de l’ancienne Pépinière plusieurs rues, dont une de 30 pieds de large, qui communiquerait de la rue d’Angoulême à la rue Neuve-de-Berri, et serait nommée rue Neuve-de-Poitiers (voyez Berri, rue Neuve-de-). Le prince n’usa pas alors de cette autorisation. En 1793, le fief de la Pépinière ayant été déclaré domaine national, fut vendu les 21 prairial et 17 messidor an IV, à la charge par les acquéreurs de fournir le terrain nécessaire à l’ouverture de la rue autorisée par les lettres-patentes précitées.

Cette nouvelle rue fut approuvée le 6 nivôse an XII par le ministre de l’intérieur Chaptal. Diverses circonstances vinrent mettre obstacle à l’exécution de ce projet qui ne fut repris qu’en 1821. Par une décision ministérielle du 11 mai 1822, la largeur de la rue Neuve-de-Poitiers fut fixée à 13 m. Enfin, une ordonnance royale à la date du 8 janvier 1823 porte ce qui suit : — « Article 1er. L’élargissement de la rue Neuve-de-Poitiers est déclaré d’utilité publique. Art. 2. Cette rue prendra le nom de rue des Écuries-d’Artois, et sa largeur sera fixée à 13 mètres. L’excédant de 10 pieds environ qu’offre cette dernière largeur sur celle fixée par les lettres-patentes du 4 avril 1778, sera pris sur les propriétés qui bordent la rue du côté du midi, à charge par la Ville de payer aux riverains des indemnités, tant pour le terrain que pour le déplacement des murs, qui seront réglées conformément aux lois. » Ces dispositions furent immédiatement exécutées.

Partie comprise entre les rues Neuve-de-Berri et de l’Oratoire. — Elle est indiquée sur le plan de Verniquet et a été formée à la fin du siècle dernier sur des terrains appartenant aux religieux de l’Oratoire. Les constructions riveraines sont alignées, à l’exception de celles qui bordent le côté droit entre les rues Neuve-de-Berri et de l’Oratoire. Ces propriétés sont soumises à un faible retranchement. — Égout et conduite d’eau entre les rues d’Angoulême et Fortin.