100%.png

Dictionnaire administratif et historique des rues de Paris et de ses monuments/Beauvais (rue Jean-de-)

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche


Beauvais (rue Jean-de-).

Commence à la rue des Noyers, nos 19 et 23 ; finit aux rues Saint-Hilaire, no 18, et Saint-Jean-de-Latran, no 2. Le dernier impair est 33 ; le dernier pair, 40. Sa longueur est de 188 m. — 12e arrondissement, quartier Saint-Jacques.

Ouverte au commencement du XIVe siècle, sur le clos Bruneau, cette voie publique en porta d’abord la dénomination. Elle doit son nom actuel, selon Jaillot, à Jean-de-Beauvais, libraire, qui demeurait au coin de la rue des Noyers. D’autres auteurs ont pensé que le collège de Dormans-Beauvais lui avait donné sa dénomination. — Une décision ministérielle, à la date du 13 fructidor an VIII, signée L. Bonaparte, a fixé la largeur de cette voie publique à 7 m. Une partie de la propriété no 5 et les maisons nos 2 et 40 sont à l’alignement. — Portion d’égout et de conduite d’eau du côté de la rue des Noyers. Éclairage au gaz (compe Parisienne).

Aux nos 3, 5, 7, 9 et 11 était situé le collège de Lisieux. Il fut fondé en 1336 par Guy d’Harcourt, évêque de Lisieux, qui laissa par testament la somme de cent livres parisis pour l’enseignement et la nourriture de vingt-quatre pauvres écoliers, et cent livres parisis pour leur logement. Établi d’abord près de Saint-Séverin, dans la rue des Prêtres, ce collège fut transféré ensuite dans la rue Saint-Étienne-des-Grés. En 1764, ses bâtiments devant être démolis pour former une place devant la nouvelle église Sainte-Geneviève, l’institution vint occuper le collège de Dormans, dont les écoliers furent incorporés à Louis-le-Grand. Ce collège sert aujourd’hui de magasin central des hôpitaux militaires.

Au no 7 était situé le collège de Dormans-Beauvais. Il fut fondé en 1370, par Jean de Dormans, évêque de Beauvais et chancelier, pour douze boursiers nés dans la paroisse de Dormans en Champagne, ou à leur défaut dans le diocèse de Soissons. Charles V posa la première pierre de leur chapelle qui fut construite aux frais de Miles de Dormans, neveu du fondateur et dédiée en 1380 sous l’invocation de Saint-Jean-l’Évangéliste. Au commencement du XVIe siècle, ce collège devint public. Il fut entièrement reconstruit sous le règne de François Ier, et réuni en 1597 au collège de Presles. Il en fut séparé en 1699 et prit le nom de Dormans-Beauvais. Il a été réuni au collège Louis-le-Grand. Ce fut dans la chapelle de ce collège qu’on installa, le 1er septembre 1815, la première école élémentaire d’après la méthode de Lancastre. Cette école existe toujours en cet endroit.