Dictionnaire administratif et historique des rues de Paris et de ses monuments/Brodeurs (rue des)

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Brodeurs (rue des).

Commence aux rue et impasse Plumet ; finit à la rue de Sèvres, nos 64 et 66. Le dernier impair est 29 ; le dernier pair, 28. Sa longueur est de 229 m. — 10e arrondissement, quartier Saint-Thomas-d’Aquin.

Dans un titre de l’abbaye Saint-Germain-des-Prés, de 1642, on l’appelle rue de Brodeval derrière les Incurables. En 1644, elle est indiquée sous le nom de rue du Lude. Peu de temps après, on lui donna la dénomination de rue des Brodeurs ; elle s’étendait alors jusqu’à la rue de Babylone. Vers 1783, la partie de cette voie publique comprise entre les rues Plumet et de Babylone, reçut le nom de rue Pochet. — Une décision ministérielle du 15 floréal an V, signée Benezech, fixa la largeur de la rue des Brodeurs à 8 m. En 1806, la partie qui avait reçu la dénomination de rue Pochet fut de nouveau confondue avec la rue des Brodeurs, dont elle reprit le nom. — En vertu d’une décision ministérielle du 14 septembre 1829, cette partie a été désignée sous la dénomination de Petite-rue-Mademoiselle (voyez cet article). Les maisons nos 25 et 27 ne sont pas soumises à retranchement. Le surplus, de ce côté, devra reculer de 1 m. 40 c. Les maisons nos 18, 20, 24, 26 et 28 sont alignées ; les autres constructions de ce côté subiront un retranchement de 1 m. 40 c. — Égout et conduite d’eau.