Dictionnaire administratif et historique des rues de Paris et de ses monuments/Contrescarpe-Saint-Antoine (rue de la)

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Contrescarpe-Saint-Antoine (rue de la).

Commence au quai de la Rapée ; finit à la rue de Charenton, no 2. Pas de numéro impair ; ce côté est bordé par la gare de l’Arsenal. Le dernier pair est 72. Sa longueur est de 710 m. — De 2 à 70, 9e arrondissement, quartier de l’Arsenal ; le no 72, 8e arrondissement, quartier des Quinze-Vingts.

Lettre du ministre de la guerre au prévôt des marchands. « Versailles le 4 juin 1781. — J’ai reçu, monsieur, la lettre que vous m’avez fait l’honneur de m’écrire le 8 mai dernier, par laquelle vous m’informez que le bureau de la ville désire l’approbation du roi pour prolonger jusqu’à la chaussée de Bercy, la nouvelle rue du Faubourg-Saint-Antoine, en rétrécissant le fossé de la Bastille. Je me suis fait rendre compte de ce local, par M. Larcher Daubancourt, lieutenant-colonel au corps royal du génie, qui m’a fait observer qu’il n’y aurait aucun inconvénient pour le service à ce rétrécissement du fossé. M. Delaunay m’assura aussi que les officiers de l’état-major de la Bastille n’auront aucune représentation à faire sur l’indemnité que le bureau de la ville se porte à leur procurer pour la destruction de quelques murs de leurs échoppes actuelles. Sur le compte que j’en ai rendu au roi, sa majesté veut bien permettre au bureau de la ville de prolonger l’alignement de la rue Amelot jusqu’à la chaussée de Bercy en reculant dans le fossé la contrescarpe du bastion détaché de la demi-lune de la Bastille, autant qu’il sera nécessaire pour que les échoppes à construire sur le bord de ce fossé, et qui auront 12 pieds de profondeur prise sur la largeur du fossé, ayant leur face du dehors dans l’alignement de la rue Amelot, etc. » — Vers 1790, cette partie prit le nom de rue de la Contrescarpe. Cette dénomination rappelle l’emplacement sur lequel elle fut ouverte. — Conformément aux décrets des 14 février 1806 et 24 février 1811, le ministre de l’intérieur Montalivet approuva, le 23 novembre 1811, un alignement tracé à 74 m. de distance de l’axe de la gare de l’Arsenal. Les propriétés de 2 à 6 inclus, de 38 à 48 inclus, et de 52 à la fin sont alignées. — Conduite d’eau.

Un arrêté préfectoral du 14 septembre 1843 a prescrit la publication du plan indiquant le projet d’achèvement de la rue de la Contrescarpe, au moyen de l’exécution immédiate de l’alignement au droit des immeubles en saillie. Cette importante amélioration devra être effectuée par mesure d’expropriation pour cause d’utilité publique.