100%.png

Dictionnaire administratif et historique des rues de Paris et de ses monuments/Croix-de-la-Bretonnerie (rue Sainte-)

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche


Croix-de-la-Bretonnerie (rue Sainte-).

Commence à la rue Vieille-du-Temple, nos 35 et 37 ; finit aux rues Barre-du-Bec, no 16, et Sainte-Avoie, nos 2. Le dernier impair est 53 ; le dernier pair, 60. Sa longueur est de 371 m. — 7e arrondissement. Les numéros impairs sont du quartier du Marché-Saint-Jean ; les pairs, du quartier du Mont-de-Piété.

Elle était construite en 1230 et se nommait rue de Lagny, dite la Grande-Bretonnerie, parce qu’elle était située sur le fief de Saint-Pierre-de-Lagny et sur le territoire dit le Champ-aux-Bretons. — Les chanoines de Sainte-Croix étant venus former un établissement dans cette rue, vers 1258, elle prit en 1314 la dénomination de rue Sainte-Croix, puis celle de rue Sainte-Croix-de-la-Bretonnerie. — Une décision ministérielle du 3 prairial an IX, signée Chaptal, avait fixé la largeur de cette voie publique à 9 m. Une ordonnance royale du 12 juillet 1837 en a porté la moindre largeur à 12 m. Les maisons nos 54, 58 et 60 sont alignées. — Portions d’égout du côté des rues Vieille-du-Temple et Barre-du-Bec. — Conduite d’eau entre les rues des Singes et de l’Homme-Armé. — Éclairage au gaz (compe Lacarrière).