100%.png

Dictionnaire administratif et historique des rues de Paris et de ses monuments/Grève (quai de la)

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche


Grève (quai de la).

Commence à la rue Geoffroy-l’Asnier, no 1, et au quai des Ormes ; finit à la place de l’Hôtel-de-Ville. Le dernier numéro est 68. Sa longueur est de 252 m. — 9e arrondissement, quartier de l’Hôtel-de-Ville.

En 1254, c’était un chemin qui bordait la Seine. Il s’appelait vieus Merrenarum, le chemin aux Merrains, aux marchands de bois de charpente. À partir du XVe siècle, des actes l’indiquent sous le nom de quai de la Grève. — Une décision ministérielle du 5 vendémiaire an IX, signée Chaptal, détermina un alignement pour cette voie publique. Avant 1836, ce quai, confondu avec le port au blé, allait en pente jusqu’à la rivière. Une ordonnance royale du 4 mars 1836 fixa l’alignement de la partie comprise entre les rues Geoffroy-l’Asnier et du Pont-Louis-Philippe. Pour le surplus l’alignement a été déterminé par une ordonnance du 27 septembre suivant. La moindre largeur de ce quai est portée à 24 m. 30 c. En 1837, 38 et 39, l’administration a fait construire le mur de parapet et exécuter des travaux de plantations, d’égout, de nivellement, etc. Ces diverses opérations, en y comprenant les indemnités accordées aux propriétaires riverains, ont occasionné une dépense de 833,600 fr. Les propriétés de 2 à 14 devront reculer de 6 m. 30 c. à 11 m. ; celle no 24 est assujettie à un léger redressement. Toutes les autres constructions ne subiront pas de retranchement. — Égout. — Éclairage au gaz (compe Parisienne).