100%.png

Dictionnaire administratif et historique des rues de Paris et de ses monuments/Greffulhe (rue)

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche


Greffulhe (rue).

Commence à la rue Castellane, nos 8 et 10 ; finit à la rue Neuve-des-Mathurins, nos 75 et 75 bis. Le dernier impair est 11 ; le dernier pair, 18. Sa longueur est de 93 m. — 1er arrondissement, quartier de la place Vendôme.

Une ordonnance royale du 2 février 1839 a autorisé MM. les comtes de Ségur et Greffulhe à ouvrir sur leurs terrains une rue de 12 m. de large, pour communiquer de la rue Castellane à la rue Neuve-des-Mathurins. Cette autorisation a été accordée à la charge par les impétrants : de livrer gratuitement à la ville le sol de la nouvelle voie publique ; de n’élever qu’à une hauteur de 17 m. les bâtiments qui seront construits sur cette rue, sauf une exception pour les maisons qui sont en construction aux deux encoignures de la rue Castellane, lesquelles dans toute la partie en retour sur la rue nouvelle, pourront avoir la hauteur autorisée sur la rue Castellane ; de supporter les frais de premier établissement de pavage en pavés durs d’échantillon, y compris ceux de relevé à bout ; les frais de premier établissement de trottoirs en granit de la largeur qui sera déterminée par l’administration, ceux de l’éclairage au gaz, de bornes-fontaines et de tuyaux destinés à y amener les eaux de la conduite principale ; enfin, les frais d’une galerie d’égout et, s’il y a lieu, des conduites d’eau et de branchements d’égout nécessaires pour recevoir et conduire les eaux des maisons dans ladite galerie, de manière à ce que les eaux ménagères n’aient point d’écoulement sur la voie publique, etc. ; de verser dans la caisse municipale le montant des devis estimatifs des divers travaux ci-dessus indiqués, ou de fournir cautionnement équivalent en rentes sur l’État, et généralement de se conformer aux clauses et conditions exprimées dans la délibération du conseil municipal du 3 août 1838.

Ce percement fut immédiatement exécuté et reçut, en vertu d’une décision ministérielle du 14 novembre 1839, la dénomination de rue Greffulhe. — Une ordonnance royale du 2 mars 1841 porte : — « Article 1er. Notre ordonnance du 2 février 1839 est modifiée en ce sens, que MM. de Ségur et Greffulhe sont autorisés à élever jusqu’à la hauteur de 17 m. 55 c. les constructions sur la rue ouverte par eux à Paris, en vertu de la d. ordonnance qui demeure maintenue dans ses autres dispositions. » — Éclairage au gaz (compe Anglaise).