Dictionnaire administratif et historique des rues de Paris et de ses monuments/Poissonnière (rue)

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Poissonnière (rue).

Commence à la rue de Cléry, nos 29 et 31 ; finit aux boulevarts Poissonnière, no 1, et Bonne-Nouvelle, no 37. Le dernier impair est 37 ; le dernier pair, 46. Sa longueur est de 226 m. — Les numéros impairs sont du 3e arrondissement, quartier Montmartre ; les numéros pairs, du 5e arrondissement, quartier Bonne-Nouvelle.

Ce n’était encore en 1290, qu’un chemin nommé la Vallée-aux-Voleurs. Ce terrain faisait partie du clos aux halliers, autrement dit les masures Saint-Magloire. Ce fut ensuite le chemin ou la rue des Poissonniers, parce que les marchands de marée la suivaient pour porter leurs poissons aux halles. Cette rue était hors de l’enceinte de Paris achevée en 1383. Elle ne fut entièrement bordée de constructions qu’en 1633. — Une décision ministérielle du 3 ventôse an X, signée Chaptal, fixa la moindre largeur de cette voie publique à 10 m. Cette moindre largeur a été portée à 12 m. en vertu d’une ordonnance royale du 22 août 1840. Propriétés de 1 à 5, retranch. 3 m. à 3 m. 70 c. ; de 7 à 31, ret. 4 m. à 4 m. 30 c. ; 33, ret. 1 m. 80 c. ; 35, ret. réduit 1 m. 20 c. ; 37, alignée ; 2, 4, et partie du no 6, redress. ; surplus du no 6, alignée ; de 8 à 30, alignées ; de 32 à 38, redress. ; de 40 à 44, ret. 20 c. à 32 c. ; 46, alignée. — Égout entre la rue de la Lune et le boulevart. — Conduite d’eau dans toute l’étendue. — Éclairage au gaz (compe Française).