Dictionnaire de Trévoux/1re édition, 1704/Abject

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Index Général A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
◄  Abjection

ABJET, ette, adj. Méprisable. Abjectus, vilis, contemptus. Il se dit surtout de la naissance & de la profession. Une naissance abjecte, un métier abject, un homme abject. On le dit aussi de l’esprit, du courage. C’est un esprit vil & abject, une ame basse & abjecte, qui n’a aucune élévation, qui ne pense à rien de grand. Le commencement des autres arts est bas & abject, mais celui du parasite est illustre, & commence par l’amitié. D’Ablanc. Par les exemples qu’on vient de citer, on peut remarquer que le terme abject marche rarement seul, & sans être accompagné d’une autre épithète qui lui sert de commentaire & d’explication. On le trouve seul dans Vaugelas:La gloire qui s’acquiert sur des ennemis abjects perd bientôt son lustre. Ce mot vient d’abjectio, qui signifie, Jetter par mépris abandonner une chose comme inutile.