Dictionnaire de Trévoux/6e édition, 1771/AIGU

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Jésuites et imprimeurs de Trévoux
(Tome 1p. 181).
◄  AIGRUN
AIGUADE  ►

AIGU, UË. adj. Qui se termine en pointe, & qui est perçant ou tranchant, dont la forme est propre à percer ou à couper. Acutus. Cette cognée est bien aiguë. Le fer de ce javelot est fort aigu, fort pointu. Ce mot vient de acutus, & aiguiser de acutiare. Ménag. Les mots d’aiguille, d’aiguillon, d’aiguillonner, & d’aiguillete sont ses dérivés. Dans ce sens il est opposé à ce qu’on appelle obtus.

En termes de Géométrie, on appelle un angle aigu, celui qui est mesuré par un arc plus petit qu’un quart de cercle, ou qui a moins de 90 degrés : c’est celui qui est moins ouvert que l’angle droit : un triangle acutangle ou oxigone, celui qui a ses trois angles aigus.

Aigu, au figuré, s’applique à différentes choses. On disoit encore dans le siècle dernier, un esprit aigu ; pour dire, subtil : une pensée aiguë, une pointe aiguë, fort subtile, qui convient à l’épigramme. Dans ce sens il a cessé d’être en usage.

☞ On dit figurément une voix aiguë, des sons aigus ; pour dire, des sons clairs & perçans, qui blessent l’oreille. Tels sont les cris exprimés par la douleur.

Aigu, se dit en Musique d’un ton perçant ou élevé par rapport à quelqu’autre ton. Dans ce sens il est opposé au mot Grave.

☞ On dit une douleur aiguë, c’est-à-dire, vive & piquante. Les douleurs de l’enfantement sont très aiguës. Une colique aiguë. En ce sens on le peut dire aussi des passions. Ce qui rend les douleurs de la honte & de la jalousie si aiguës, c’est que la vanité ne peut servir à les supporter. Rochef.

Aigu, se dit proprement par les Médecins, des maladies violentes & dangereuses, qui se terminent bientôt, Cum bonis vel malis ægri rebus, ou, comme disent les Médecins, Citò & cum periculo terminantur. Dans ce sens il est opposé à Chronique. Les maladies aiguës sont d’autant plus dangereuses, qu’outre la violence des symptômes, si l’on manque à temps de vider les premières voies, ou de diminuer la quantité du sang, il est très-difficile d’en arrêter le progrès, & de sauver le malade. On divise les maladies aiguës, en celles qu’on nomme proprement aiguës, celles qu’on appelle fort aiguës, & en celles qui à raison de leur peu de durée & de la véhémence des symptômes, ont pris le nom de très-aiguës ; car celles qui passent quarante jours, sont chroniques.

En Grammaire on appelle un accent aigu, celui qui marque que la syllabe doit se prononcer d’un ton élevé. C’est une virgule, ou petite ligne qui se met sur la voyelle, & qui s’incline un peu en descendant de droite à gauche. En françois l’accent aigu ne sert qu’à marquer l’é fermé, ou masculin, comme dans élevé, le premier & le dernier é sont fermés. Voyez. Accent.

Aigu, est aussi un terme de Poësie. Les Espagnols appellent vers aigus, les vers qui finissent par des mots qui ont l’accent sur la dernière syllabe.

A buscar a su mugér
Orfeo baxo ab infierno
Quë por su muger no pudo
Baxar a otra parte Orfeo. Quevedo

.