Dictionnaire de Trévoux/6e édition, 1771/AISSIEU

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Jésuites et imprimeurs de Trévoux
(Tome 1p. 201).
◄  AISSI
AISSIL  ►

AISSIEU. s. m. L’Académie écrit essieu, & c’est l’orthographe la plus suivie. Ligne ou pièce de bois, ou de fer, qui traverse un globe par son centre, & sur lequel il est mobile. Axis. L’Aissieu du monde est invisible. L’aissieu de la sphère est la ligne droite qui passe par le centre de la terre, & aboutit aux deux pôles.

Il signifie aussi les pièces de bois ou de fer, sur lesquelles les roues, les poulies, les cylindres, les cônes, & toutes les pièces de machines qui se tournent en rond, sont mobiles. L’aissieu d’une charrette, d’une grue, d’une roue d’horloge, d’un cabestan , &c.

En termes de Marine, on appelle aissieu, deux pièces de bois que l’on attache à l’ancre pour faciliter le mouillage, & la faire tomber, de manière qu’elle morde le fond pour arrêter le vaisseau.

Aissieu, ou Axe. Terme d’Anatomie : c’est la troisième vertèbre ; ainsi nommée, parce qu’elle commence à former un corps sur lequel les deux premières vertèbres & la tête sont portées comme sur un aissieu. Dionis.