75%.png

Dictionnaire historique et critique/11e éd., 1820/Cérasi

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche

◄  Céa, ou Céos
Index alphabétique — C
Cératinus (Jacques)  ►
Index par tome


CÉRASI (Tibère), florissait vers la fin du XVIe. siècle. Il exerça la profession d’avocat pendant vingt ans dans le barreau de Rome, et puis il devint avocat consistorial en 1589. Il fut aussi avocat du fisc et de la chambre apostolique, et puis clerc de la même chambre, et enfin trésorier du pape. Quoiqu’il eût écrit beaucoup de choses, le public n’a vu que ses Réponses parmi les conseils de Farinacus. Il mourut à Rome le 7 de mai 1601, de regret, dit-on, et de chagrin d’avoir été repris un peu fortement par le pape Clément VIII [a]. Il courait sa cinquante-septième année. Il laissa tous ses biens à l’hôpital de la Consolation, et fut enterré dans l’église Notre-Dame del Popolo [b].

  1. Tiberii mortis causam attulisse dicitur Clementis pontificis acris quædam ac vehemens objurgatio. Prosp. Mandosius, Biblioth. romanæ cent. I, pag. 24.
  2. Tiré du même, là même.

◄  Céa, ou Céos
Cératinus (Jacques)  ►