Dictionnaire infernal/6e éd., 1863/Diodore de Catane

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Henri Plon (p. 217).

Diodore de Catane, magicien dont le peuple de Catane garda longtemps le souvenir. C’était le plus grand sorcier de son temps ; il fascinait tellement les personnes qu’elles se persuadaient être changées en bêtes : il faisait voir en un instant aux curieux ce qui se passait dans les pays les plus éloignés. Comme on l’eût arrêté en qualité de magicien, il voulut se faire passer pour faiseur de miracles. Il se fit donc transporter par le diable de Catane à Constantinople, et de Constantinople à Catane en un jour, ce qui lui acquit tout d’un coup parmi le peuple une grande réputation ; mais ayant été pris malgré son habileté et sa puissance, on le jeta en un feu ardent où il fut brûlé[1]. Le peuple de Catane, qui ne l’a pas oublié, l’appelle Liodore.


  1. Leloyer. Histoire des spectres et apparitions des esprits, liv. III, ch. viii, p. 316. Après Thomas Fazelli, De rebus siculis, decas I, lib. III.