Discussion:L’Homme de neige

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Cette version (Calmann Lévy, éditeur, 1883) a été comparée avec celle de la Revue des deux mondes (RDDM) pour corriger les erreurs d'OCR restantes. La ponctuation n'a pas été vérifiée. Sapcal22 (d) 12 juillet 2018 à 17:19 (UTC)

Éditions[modifier]

  • 1883 : Les Bons romans : journal illustré [1]

Différences : exemples entre Calmann Lévy et RDDM[modifier]

  • Songez qu’une indiscrétion romprait '/tout entre nous.
  • chapeau tyrolien à gances/ganses fanées
  • L’arbre du monde s’embrasse/s’embrase
  • Le jeune homme est/' parti aussi
  • ...pour attendre que son compagnon fût/fut remonté à ses côtés
  • Croyez-vous que je n’aie/ai pas reconnu votre voix
  • étaient repartis ou en train/entrain de partir.
  • Le baron et son confident parlèrent alors si bas, que les murailles même ne les entendirent/entendaient pas.
  • Il éclaire notre âme comme nos yeux, et chasse les visions de la nuit au figuré comme au réel / Il éclaire notre âme comme au réel
  • l’éclat de la lune, et qui dormaient/formaient comme un linceul sur la terre.
  • Sa présence d’esprit était si complète qu’il pût/put bientôt les compter

to do[modifier]

  • Blaakdal ou Blaackdal ; Suède ou Suéde ; Norvège ou Norvége

[modifier]

Dans un autre roman, l'Homme de neige, un des récits les plus dramatiques de George Sand, il faut remarquer le rôle considérable que l'auteur attribue à une représentation de marionnettes. C'est un peu la scène des comédiens dans Hamlet qui nous est rendue, avec de plus petites proportions et sur un plus petit théâtre. Mais cette scène est capitale, comme dans la pièce de Shakespeare, et les plus grands intérêts, la révélation et le châtiment du crime, soupçonné non encore connu, tout est suspendu à cette représentation où Christian Waldo et l'avocat mettent tout leur esprit et toute leur âme à combiner les jeux de scène et les surprises de la conversation imaginée, d'où doit sortir le dénouement. Encore un souvenir dramatisé du Théâtre de Nohant.