Discussion:Le Pèlerin passionné (trad. Hugo)/« N’est-ce pas la céleste rhétorique de ton regard »

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Source : François-Victor Hugo, Œuvres complètes de W. Shakespeare ; Paris : Pagnerre, 1865 ; p. 307 Google Books