Discussion:Le Peuple de l’Abîme

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher

Source : http://www.ebooksgratuits.com/

Relecture en cours.

Attention ce texte est issu de 10/18, 1975. Il s'agit de la traduction de Louis Postif complétée par François Postif son fils (mort en nov. 2005). Ce n'est donc pas du tout un texte du domaine public. La version originale de Louis Postif et Paul Gruyer ne fait que 21 chapitres et n'est pas complète.

Demande de vérification sur original[modifier]

Je donnai une partie de mon pain au vagabond royal qui attendait Buffalo Bill, et il me dit avoir aussi faim après avoir mangé qu’au début ?

Semble une phrase affirmative avec un point. Déjà changé ici. à corriger si erreur.

Les églises, de ce district entre parenthèses, ne peuvent faire asseoir qu’un seul fidèle sur les trente-sept nouveaux arrivés.

Ponctuation étrange (virgule). à vérifier sur original. Non modifié.

Il faisait référence aux enfants de ces endroits surpeuplés qui, à cinq ans, n’ont plus rien à apprendre, et ont tellement de choses à oublier, qu’ils n’oublieront jamais.

Vérifier dernière virgule (en trop ?).

Le fait de battre sa femme, est privilège de l’homme dès qu’il est passé devant Monsieur le Maire.

Vérifier virgule.

Je préfère alors me fier au témoignage d’autres écrivains, pour me prouver que je ne noircis pas à plaisir le tableau, et que la description de tout ce que j’avance est véridique, Frederick Harrisson m’a toujours semblé être un homme clairvoyant et pondéré, et voici ce qu’il écrit :

Vérifier ponctuation (véridique. point ?)

« J’ai souvent rencontré, quand j’étais vicaire

Vérifier que ce bloque de citation ne serait pas diviser en plusieurs paragraphes.

Mary À.

Vérifier l'initial. semble douteux qu'un patronyme, surtout anglais, commence par un "À". Modifié en A. Corriger si erreur.

Ils se délectent dans la musique, dans le mouvement, dans la couleur, et très souvent se cachent sous leurs haillons et sous leur saleté les traits d’un visage très fin ou la beauté d’un corps gracile.

Phrase incorrecte. Ne serait-ce pas plutôt :

Ils se délectent dans la musique, dans le mouvement, dans la couleur, et très souvent cachent sous leurs haillons et sous leur saleté les traits d’un visage très fin ou la beauté d’un corps gracile.

Modifié ici. À vérifier.

Relu et corrigé en entier une fois.

--79.85.62.135 (d) 13 novembre 2013 à 17:55 (UTC)