Discussion:Lettres d’Abélard et d’Héloïse

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Informations sur l’édition de Lettres d’Abélard et d’Héloïse

Édition : Paris : Garnier frères - 1875


Source : OCR français-latin


Contributeur(s) :


Niveau d’avancement : Texte complet non-formaté


Remarques :


Relu et corrigé par :


Oubli? et remarques/suggestion[modifier]

Bonjour.. Tout d'abord merci pour ce travail, à propos duquel je voudrais faire deux remarques et une suggestion :

1. Je ne dispose pas de l'édition originale ici utilisée, mais selon d'autres éditions dont on trouve des extraits sur Internet, dans la lettre première, il y a qqs lignes qui semblent manquer ici :
Les portes de l’abbaye n’étaient ornées que de pieds de biche, d’ours, de sanglier, trophées sanglants de leur chasse. Les moines ne se réveillaient qu'au son du cor et des chiens de meute aboyant. --Lamiot (d) 10 décembre 2011 à 10:14 (UTC)

2. "Les habitants étaient cruels et sans freins" lit-on ici. Remarque : cette phrase est reprise, avec une traduction du latin différente et notamment ensuite reprise par Alphonse de Lamartine ; cette autre traduction est "Ils étaient cruels et sans frein dans leur licence", dit alors Abélard en parlant des moines ( in Héloïse et Abélard, année 1070 de J.-C.) et non des habitants du pays comme le fait cette autre traduction, retenue par wikisource ; --Lamiot (d) 10 décembre 2011 à 10:14 (UTC)

3. Et enfin, pour le contexte, je n'arrive pas à le retrouver sur Internet, mais un auteur français ayant écrit sur les ours, cite un édit ou arrêté signé de la main d'Abélard si je me souviens bien où il interdit à ses moines de chasser l'ours plus de 2 jours par semaine (si je me souviens bien). C'est une note de bas de page qui pourrait être intéressante, mais il faudrait mieux sourcer ca --Lamiot (d) 10 décembre 2011 à 10:14 (UTC)