Discussion Page:Coubertin - Histoire universelle, Tome IV, 1926.djvu/149

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher

Ses sions[modifier]

La phrase originale est :

  • Mais par ses sions la Prusse était prête et il savait que la France ne l’était pas.


Elle a été corrigée en :

  • Mais par sessions la Prusse était prête et il savait que la France ne l’était pas.

Je trouve que les deux versions ne veulent rien dire.

J’ai pensé à:

  • Mais par ses scions la Prusse était prête et il savait que la France ne l’était pas.

ou encore à:

  • Mais par ses actions la Prusse était prête et il savait que la France ne l’était pas.

La dernière version a davantage de sens, mais rien de concluant. Hektor (d) 12 octobre 2017 à 14:23 (UTC)

Je pense qu'il veut dire que la Prusse est prête à faire la guerre par période (par session) alors que la France non. C'est vrai que cette phrase est mal tournée et le mot action donne plus de sens à la phrase.--Shev123 (d) 12 octobre 2017 à 16:40 (UTC)
Ok pour moi. Bon, maintenant comme je l’ai mise en violet j’ai perdu la capacité de mettre la page en vert… Hektor (d) 13 octobre 2017 à 07:01 (UTC)
C'est bon j'ai validé la page. --Shev123 (d) 13 octobre 2017 à 07:25 (UTC)