Dumas.- Grand dictionnaire de cuisine, 1873/Tapioca

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Alexandre Dumas
Grand dictionnaire de cuisine
Texte établi par Denis-Joseph Vuillemot, A. Lemerre (p. 1025).
◄  T.

TAPIOCA.— Fécule de manioc, extraite de la racine râpée. La pulpe râpée est mise dans un sac auquel on suspend un poids ; le jus s’écoule ; ce qui reste dans le sac est un mélange de beaucoup de fécule avec un peu de parenchyme : ce mélange séché sert à la nourriture des nègres dans nos colonies. Le suc qui s’écoule entraîne la partie la plus fine de la fécule, qui se dépose et qu’on sépare par décantation ; cette fécule séchée et cassée en morceaux est le tapioca. Quant au suc qu’entraîne cette fécule, c’est un poison violent ; mais sa propriété vénéneuse ne réside que dans un principe très-volatil ; car, lorsque le suc de manioc a bouilli, on l’emploie dans certaines préparations alimentaires.