Embrasse moi, mon Cœur, baise moi je t’en prie

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Œuvres poétiques de Remy Belleau
Alphonse Lemerre, éditeur (p. 99).

Embraſſe moy, mon Cœur, baiſe moy ie t’en prie,
Preſſe moy, ſerre moy, à ce coup ie me meurs,
Mais ne me laiſſe pas en ces douces chaleurs,
Car c’eſt à ceſte fois que ie te pers, ma vie.

Mon amy ie me meurs, & mon ame aſſouvie
D’amour, de paſſions, de plaiſirs, de douceurs,
S’enfuit, ſe perd, s’eſcoule, & va loger ailleurs,
Car ce baiſer larron me l’a vrayment ravie.

Ie paſme, mon amy, mon amy ie ſuis morte :
Hé ! ne me baiſez plus, au moins en ceſte ſorte,
C’eſt ta bouche, mon Cœur, qui m’avance ma mort.

Oſte-la donc, m’amour, oſte-la, ie me pâme,
Oſte-la, mon amy, oſte-la, ma chère ame,
Oo me laiſſe mourir en ce plaiſant effort.