Epitome historiæ sacræ/VIII

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Traduction par un agrégé des classes supérieures des lettres.
Librairie Hachette et Cie (p. 14).
◄  VII
IX  ►

VIII. Adamus habuit multos liberos, inter quos Caïnus et Abel numerantur. Hic fuit pastor, ille agricola.

Uterque obtulit dona Domino : Caïnus quidem fructus terræ ; Abel autem oves egregias[1].

Dona Abelis placuerunt Deo, non autem dona Caïni ; quod Caïnus ægre tulit.

Dominus dixit Caïno : « Cur invides fratri ? si recte facies, recipies mercedem ; sin autem male, lues pœnam peccati. »


VIII. Adam eut beaucoup d’enfants, entre autres Caïn et Abel.

Celui-ci était pasteur, l’autre laboureur. Tous deux offrirent des dons au Seigneur : Caïn, des fruits de la terre ; Abel, des brebis de choix.

Les dons d’Abel plurent à Dieu, mais non ceux de Caïn ; et Caïn en fut irrité.

Le Seigneur dit à Caïn : « Pourquoi es-tu jaloux de ton frère ? Si tu fais le bien, tu en seras récompensé ; si tu fais le mal, tu porteras la peine de ta faute. »


VIII. Adamus VIII. Adam
habuit multos liberos, eut beaucoup d’enfants,
inter quos numerantur parmi lesquels sont comptés
Caïnus et Abel. Caïn et Abel.
Hic fuit pastor, Celui-ci fut berger,
ille agricola. celui-là cultivateur.
Uterque L’un-et-l’autre
obtulit dona Domino : offrit des dons au Seigneur :
Caïnus quidem Caïn à la vérité
fructus terræ ; offrit des fruits de la terre
Abel autem, mais Abel
oves egregias. offrit des brebis choisies-dans-le-troupeau.
Dona Abelis Les dons d’Abel
placuerunt Deo, plurent à Dieu,
non autem dona Caïni ; mais non les dons de Caïn ;
quod Caïnus tulit ægre. ce que Caïn supporta avec-chagrin.
Dominus dixit Caïno : Le Seigneur dit à Caïn :
« Cur invides fratri ? « Pourquoi es-tu-jaloux-de ton frère ?
Si facies recte, Si tu fais bien,
recipies mercedem ; tu recevras récompense ;
sin autem male, mais si-au-contraire tu fais mal,
lues pœnam peccati. » tu payeras la peine de ta faute. »

  1. Egregius, qui signifie de choix, d’élite, est formé des deux mots e grege.