Essais : Premières séries - Confiance en soi

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher

"Ne te quaesiveris extra.[1]"
"L'homme est sa propre étoile; et l'âme qui peut
Rendre un homme honnête et parfait,
Commande toute lumière, toute influence, toute destinée;
Rien ne lui arrive trop tôt ou trop tard.
Nos actes nos anges sont, soit bon soit mauvais,
Nos ombres fatales qui marchent toujours en nous."
Epilogue de Beaumont and Fletcher's Honest Man's Fortune
Jeter le bâtard sur les rochers,
L'allaiter avec le téton de la louve,
Hiverné avec le faucon et le renard,
Puissance et vitesse soient mains et pieds.

ESSAI II: Confiance en soi[modifier]

J'ai lu l'autre jour quelques vers originaux et non conventionnels écrits par un éminent peintre. L'âme entend toujours comme un avertissement dans de telles lignes, qui visent à l'essentiel. Le sentiment qu'elles instillent a plus de valeur que quelque valeurs qu'elles puissent contenir. Croire votre propre pensée, croire que ce qui est vrai pour vous dans votre cœur est vrai pour tous les hommes, c'est cela le génie. Exprimez votre intime conviction, puisque le sentiment le plus intérieur devient en son temps le plus répandu, - et notre première pensée nous est rendue par les trompettes du Jugement Dernier. Si familière que la voix de l’esprit eût été à chacun d’entre eux, le principal mérite que nous attribuions à Moïse, à Platon et à Milton, c’est qu’il ont tenu pour nuls les livres et les traditions, et qu’ils n’ont pas dit ce que pensent les hommes mais ce qu’ils pensaient, eux. Un homme doit apprendre à détecter et montrer cette lueur de lumière qui scintille dans son esprit intérieur, plus que l'éclat du firmament des bardes et des sages. Pourtant, il rejette sans préavis sa pensée, car elle est la sienne. Dans chaque œuvre de génie, nous reconnaissons nos propres pensées rejetées : elles nous reviennent avec une certaine majesté née de l’aliénation. Les grandes œuvres d'art ne nous touchent pas pour d'autres raisons que cela. Elles nous apprennent à respecter nos impressions spontanées avec une inflexibilité conciliante lorsque l'ensemble des voix criardes est adverse. Sinon, demain un étranger dira avec un bon sens magistral précisément ce que nous avons pensé et senti de tout temps, et nous serons forcés d'accepter avec honte notre propre opinion de la part d'un autre.

Notes[modifier]

  1. "Ne te cherche pas à l'extérieur (de toi-même)." Devise stoïcienne.