Fables d’Ésope (trad. Chambry, 1927)/Le Serpent foulé aux pieds

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

List2.svg Pour les autres éditions de ce texte, voir Le Serpent foulé aux pieds.

Traduction par Émile Chambry.
FablesSociété d’édition « Les Belles Lettres » (p. 128).
291


LE SERPENT FOULÉ AUX PIEDS


Un serpent, souvent foulé aux pieds par les hommes, alla s’en plaindre à Zeus. Zeus lui dit : « Si tu avais frappé le premier qui t’a marché dessus, le deuxième n’aurait pas essayé d’en faire autant. »

Cette fable montre que ceux qui tiennent tête aux premiers qui les attaquent se rendent redoutables aux autres.