75%.png

Grand dictionnaire universel du XIXe siècle/Abbott (edwin) (supplément 2)

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Index Général A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Administration du grand dictionnaire universel (17, part. 1p. 9).

ABBOTT (Edwin), écrivain et érudit anglais, né à Londres en 1838. Il prit ses grades à l’université de Cambridge, puis devint successivement professeur au collège du roi Édouard, à Birmingham (1864-1865), directeur de l’école de la Cité à Londres, professeur à l’université de Cambridge et prédicateur k l’université d’Oxford (1877). En 1872, il avait reçu le diplôme de docteur en théologie. Edwin Abbott a publié, dans des recueils périodiques, des études fort estimées sur l’ancien saxon et sur l’anglais du temps de Shakspeare. Parmi les ouvrages de ce genre qui ont fait la réputation d’Abbott, nous citerons la Shakspearian Grammar (1S70), puis une édition des Essais de Bacon (1876), accompagnée de notices intéressantes, et enfin l’étude très remarquable intitulée : Bacon et Essex (1877). Ses principaux ouvrages théologiques sont -.Leçons de la J3iAIe(iS72) ; Sermons(i8'75) ; Sur la nature du Christ '(istï) ; etc. On lui doit aussi deux romans anonymes : Philachrist, mémoires d’un disciple de NotreSeigneur (1878), et Onésimus, mémoires d’un disciple de saint Paul (1882).