Histoire d’un voyage faict en la terre du Brésil

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche


Histoire d’un voyage faict en la terre du Brésil
1580


IEAN DE LÉRY


HISTOIRE
D’UN
VOYAGE FAICT EN LA TERRE DU BRÉSIL


nouvelle édition
Avec une Introduction & des Notes
par
PAUL GAFFAREL
Professeur à la Faculté des lettres de Dijon


PARIS
ALPHONSE LEMERRE, ÉDITEUR
27-31 passage choiseul, 27-31
___


M DCCC LXXX



 
Pages.
Chapitre I. — Du motif et occasion qui nous fit entreprendre ce lointain voyage, en la terre du Bresil. 
 3944
Chapitre II. — De nostre embarquement au port d’Honfleur, pays de Normandie : ensemble des tourmentes, rencontres, prinses de navires, et premieres terres et isles que nous descouvrismes. 
 4556
Chapitre III. — Des Bonites, Albacores, Dorades, Marsouins, poissons volans, et autres de plusieurs sortes que nous vismes et prismes sous la zone Torride. 
 5765
Chapitre IV. — De l’Equateur ou ligne Equinoctiale : ensemble des tempestes, inconstances des vents, pluye infecte, chaleurs, soifs et autres incommoditez que nous eusmes et endurasmes aux environs et sous icelle. 
 6672
Chapitre V. — Descouvrement et premiere veue que nous eusmes, tant de l’Inde Occidentale ou terre du Bresil, que des sauvages habitans en icelle : avec tout ce qui nous advint sur mer, jusques sous le Tropique de Capricorne. 
 7385
Chapitre VI. — De nostre descente au fort de Colligny, en la terre du Bresil : du recueil que nous y fit Villegagnon : et de ses comportemens, tant au faict de la Religion qu’autres parties de son gouvernement en ce pays-là. 
 86113
Chapitre VII. — Description de la riviere de Ganabara, autrement dite Genevre en l’Amerique : de l’isle et fort de Colligny qui fut basti en icelle : ensemble des autres isles qui sont és environs. 
 114121
Chapitre VIII. — Du naturel, force, stature, nudité, disposition et ornemens du corps, tant des hommes que des femmes sauvages Bresiliens, habitans en l’Amerique, entre lesquels j’ay frequenté environ un an. 
 122140
Chapitre IX. — Des grosses racines, et gros mil, dont les sauvages font farine qu’ils mangent au lieu de pain ; et de leur breuvage qu’ils nomment Caou-in. 
 141156
Chapitre X. — Des animaux, venaisons, gros lezards, serpens, et autres bestes monstrueuses de l’Amerique. 
 157169
Chapitre XI. — De la varieté des oyseaux de l’Amerique, tous differens des nostres : ensemble des grosses chauves-souris, abeilles, mousches, mouschillons, et autres vermines estranges de ce pays-là. 
 170184


  • CHAPITRE XII. — D’aucuns poissons plus communs entre les sauvages de l’Amerique : et de leur maniere de pescher. 1


  • CHAPITRE XIII. — Des arbres, herbes, racines, et fruicts exquis que produit la terre du Bresil.   9


  • CHAPITRE XIV. — De la guerre, combats, hardiesse, et armes des sauvages de l’Amerique.   29


  • CHAPITRE XV. — Comment les Ameriquains traitent leurs prisonniers prins en guerre : et des ceremonies qu’ils observent à les tuer et à les manger.   43


  • CHAPITRE XVI. — Ce qu’on peut appeler religion entre les sauvages Ameriquains : des erreurs, où certains abuseurs qu’ils ont entr’eux, nommez Caraibes, les detiennent : et de la grande ignorance de Dieu où ils sont plongez.   59


  • CHAPITRE XVII. — Du mariage, Polygamie, et degrez de consanguinité, observez par les sauvages : et du traitement de leurs petits enfans.   85


  • CHAPITRE XVIII. — Ce qu’on peut appeler loix et police civile entre les sauvages : comment ils traitent et reçoivent humainement leurs amis qui les vont visiter : et des pleurs, et discours joyeux que les femmes font à leur arrivée et bien venue.   94


  • CHAPITRE XIX. — Comment les sauvages se traitent en leurs maladies : ensemble de leurs sepultures et funerailles : et des grands pleurs qu’ils font apres leurs morts.   116


  • CHAPITRE XX. — Colloque de l’entrée et arrivée en la terre du Bresil, entre les gens du pays nommez Toüoupinambaoults et Toupinenkin : en langage sauvage et François.   123


  • CHAPITRE XXI. — De nostre departement de la terre du Bresil, dite Amerique : ensemble des naufrages et premiers perils que nous eschapasmes sur mer à nostre retour.   144


  • CHAPITRE XXII. — De l’extreme famine, tormente, et autres dangers, dont Dieu nous delivra en repassant en France.   163