Histoire romaine (Dion Cassius)/Livre III (fragments)

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

◄   Livre II (fragments) Livre III - Les débuts de la République
(509 av. J.-C.)
Livre IV (fragments)   ►


21 - 22 - 23 - 24 - 25 - 26 - 27 - 28 - 29 - 30


Valerius Publicola devient suspect ; An de Rome 245 (509 av. J.-C.)[modifier]

28[modifier]

Malgré toute sa popularité, Valérius, collègue de Brutus, fut près de périr par les mains de la multitude, qui le soupçonna d’aspirer à la royauté. Il aurait été massacré, s’il ne se fût hâté de prévenir le danger, en la flattant. A son entrée dans l’assemblée du peuple, il ordonna d’abaisser ses faisceaux qu’on avait portés droits jusqu’alors, et fit ôter les haches qui y étaient attachées. Enfin dans l’extérieur le plus humble, le front triste et abattu, il versa des larmes abondantes ; puis il prit la parole, tout tremblant, et dit d’une voix faible et craintive… Voyez le titre des Harangues. Délibérer secrètement, agir à propos, tout décider par soi-même, ne point recourir à autrui, accepter la responsabilité des événements, qu’ils soient heureux ou non : tels sont les plus puissants moyens de réussir.

Dédicace du Capitole par Horatius ; An de Rome 245 (509 av. J.-C.)[modifier]

29[modifier]

Horatius, désigné par le sort, fit la dédicace du temple de Jupiter, quoique Valérius lui eût annoncé la mort de son fils, en prenant soin que cette nouvelle lui parvint pendant la cérémonie. Il espérait qu’Horatius le chargerait de cette dédicace, à cause de sa douleur et parce que les lois interdisaient les fonctions religieuses à un magistrat en deuil. Horatius ne refusa pas de croire à un malheur attesté par des témoignages nombreux et dignes de foi ; mais il n’interrompit point la cérémonie. Il ordonna, comme s’il se fût agi d’un étranger, de laisser le corps de son fils sans sépulture, afin que rien ne parût avoir trait à ses funérailles, et il remplit jusqu’au bout les devoirs de sa charge.


Fin du Livre III (fragments)


◄   Livre II (fragments) Livre III - Les débuts de la République
(509 av. J.-C.)
Livre IV (fragments)   ►