100%.png

Histoires poétiques (éd. 1874)/La Source

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Histoires poétiquesAlphonse Lemerre, éditeurvol. 3 (p. 270-271).


 

La Source




Le matin, pour baigner la plume de son aile,
À la source des prés vient une tourterelle.

Puis une vierge accourt à la source des prés
Pour baigner son cou blanc sous des cheveux dorés ;

Chacune avec bonheur fête la sœur qu’elle aime,
Et se penchant sur l’onde elles boivent à même.

Et bientôt les voilà de chanter tour à tour
Les plaisirs du printemps et les peines d’amour.
 
Ô les belles chansons que leur poitrine exhale !
Ô jeunes coeurs aimants ! ô fraîcheur matinale !

À midi, lorsqu’il passe au-dessus du lavoir,
Le soleil réjoui s’arrête pour les voir.

Il ouvre ses yeux d’or, et sur ce coin du monde
Agite en souriant sa chevelure blonde.


Un jeune pâtre aussi, caché dans la bruyère,
Regarde : « Ah ! tous les jours, et loin de ta chaumière,

« Que cherchent donc tes yeux avec tant de douceur
Est-ce la tourterelle ? est-ce sa blonde sœur ? »