100%.png

Histoires poétiques (éd. 1874)/La Chanson de Marie

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Histoires poétiquesAlphonse Lemerre, éditeurvol. 3 (p. 265-266).


La Chanson de Marie


Hélas ! je sais un chant d’amour
Triste et gai tour à tour.

Cette chanson, douce à l’oreille.
Pour le cœur n’a point sa pareille.
 
Hélas ! je sais un chant d’amour
Triste et gai tour à tour.

J’avais douze ans lorsqu’en Bretagne
Je l’entonnai sur la montagne.
 
Hélas ! je sais un chant d’amour
Triste et gai tour à tour.

Toujours le beau nom de Marie
Se mêle au nom de ma patrie.

Hélas ! je sais un chant d’amour
Triste et gai tour à tour.


Avec un air, une parole,
Ainsi l’exilé se console.

Hélas ! je sais un chant d’amour
Triste et gai tour à tour.

Ce chant qui de mon cœur s’élève.
D’où vient qu’en pleurant je l’achève ]

Hélas ! je sais un chant d’amour
Triste et gai tour à tour.

Bienheureux les pâtres, mes frères.
Et les oiseaux de nos bruyères !

Hélas ! je sais un chant d’amour
Triste et trai tour à tour.