100%.png

Iconologie (Cesare Ripa, 1643)/II/Vie Contemplatiue

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ripa - Iconologie - 1643 - II - p. 86 - vie contemplative.jpg

Vie contemplative.


ON la dépeint en trois façons, premierement, par vne Femme nuë, qui eſleue au Ciel vne de ſes mains ouuerte, & tient de l’autre vn eſcriteau, où ſe liſent ces paroles tirées du Pſeaume, Mihi inhærere Deo bonum eſt, qui ſignifient qu’il eſt bon de s’attacher à Dieu.

On la repreſente en ſecond lieu, par vne autre Femme, qui a les yeux tournez vers le Ciel, d’où luy viennent des rayons de lumiere, ayant des aiſlerons ſur la teſte, la main droite haute, & la gauche baſſe.

Par ſes deux aiſles eſt ſignifiée l’éleuation de l’entendement, qui ne rauale iamais ſes penſées aux choſes baſſes & corruptibles, mais les porte touſiours en haut auec vne parfaite reſignation de ſoy-meſme. Auſſi eſt-ce pour cela qu’elle eſt peinte regardant le Ciel, d’où deſcendent ſur elle des rayons reſplendiſſans & qui l’enuironnent de toutes parts. D’où il eſt manifeſte qu’on ne peut auoir vne ame propre à la contemplation, que par vne particuliere grace de Dieu.

A ces Emblémes que ie viens de rapporter, i’en adiouſteray deux autres qui ne laiſſeront pas de plair au Lecteur, dont le premier est de la Vie courte, & le ſecond de la longue.