L’Affaire Dreyfus/Lettre à Georges Bans

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher

                                 À Georges Bans

Je trouve l’attitude de M. Zola admirable. Et je l’admire sans réserves.

Henry de Groux, Zola aux outrages

Remonter le courant des passions déchaînées ; réclamer, seul, contre toute une foule hurlante, la vérité et la justice, voilà, je pense, l’acte de courage le plus rare, et le plus beau qu'il soit donné à un homme d’accomplir.

J’ai lu aujourd'hui dans un journal que, à l'instigation de M. Alfred Duquet, la Société des Gens de Lettres, se préparait à expulser Zola « de son sein ». Zola était à peu près le seul écrivain par qui cette bande de mauvais cordonniers se rattachait à la littérature. Ce serait vraiment trop merveilleux, et je n'ose croire à cette bonne nouvelle.

Octave Mirbeau, La Critique, 5 février 1898.