100%.png

L’Alcoran (Traduction de Du Ryer)/105

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Traduction par André Du Ryer.
Antoine de Sommaville (p. 644).





LE CHAPITRE DES ELEFANS,
contenant cinq verſets,
eſcrit à la Meque.


AU Nom de Dieu clement & miſericordieux. Ne conſidere-tu pas comme ton Seigneur à traité ceux qui venoient montez ſur des Elefans pour ruiner le Temple de la Meque ? leur conſpiration n'a t'elle pas eſté leur propre perte ? Dieu a envoyé contre eux des troupes volantes qui ont jetté ſur eux des pierres, ſur leſquelles leurs noms eſtoient imprimez, il les a rendus ſemblables aux grains ſemez dans un champ mangez par les animaux.