75%.png

L’Alcoran (Traduction de Du Ryer)/57

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Traduction par André Du Ryer.
Antoine de Sommaville (p. 567-572).



LE CHAPITRE DU FER,
contenant vingt-neuf verſets,
eſcrit à la Medine.


AU Nom de Dieu clement & miſericordieux. Tout ce qui eſt aux Cieux & en la Terre exalte la gloire de Dieu, il eſt tout-Puiſſant & Sage, le Royaume des Cieux & de la Terre eſt à luy, il donne la vie & la mort à qui bon luy ſemble, il eſt ſans commencement & ſans fin, il ſçait tout ce que les hommes mettent en evidence, & tout ce qu’il tiennent ſecret, il ſçait toute choſe. C’eſt luy qui a crée la Terre & les Cieux en ſix jours & s’eſt : aſſis en ſon troſne, il ſçait tout ce qui entre dans la terre & tous ce qui en ſort, il ſçait tout ce qui deſcend du Ciel & tout ce qui y monte, il eſt avec vous en quel lieu que vous ſoiez, & void ce que vous faites, le Royaume des Cieux & de la Terre eſt à luy & toutes choſes luy obeiſſent : Il fait entrer la nuit dans le jour, & ſçait ce qui eſt dans le cœur des hommes. Croyez en Dieu & en ſon Prophete, depenſez en œuvres pies quelque partie des biens qu’il vous a donnés, il vous en donnera davantage ; Faites du bien abondamment à ceux qui croiront en ſa loy Pourquoy ne croirez-vous pas en Dieu & en ſon Apoſtre qui vous enſeigne les commandemens de voſtre ſeigneur ? Vous luy avez promis d’embraſſer ſa loy, il a inſpiré tes commandemens à ſon ſerviteur pour vous faire ſortir des tenebres, & vous conduire à la lumiere, il eſt clement & miſericordieux. Qui vous empeſche de faire quelque depenſe pour ſa gloire ? l’heredité des Cieux & de la Terre eſt à luy, ceux qui ont fait quelque depenſe pour ſon ſervice avant la priſe de la Meque, ne ſont pas egaux en merite à ceux qui ont combattu pour conquerir cette ville, ils ſont un grand degré au deſſus de ceux qui n’ont pas combatu & ſeront protegez par ſa divine Majeſté, il promet le Paradis aux gens de bien, & ſçait tout ce que vous faites ; qui ſera celuy qui luy preſtera quelque aumoſne ? il augmentera ſes biens & luy donnera une grande recompenſe ; ſouviens-toy du jour que tu verras ceux & celles qui ont obey à mes commandemens, avec une lumiere qui marchera devant eux, on leur dira, on vous annonce aujourd’huy que vous entrerez & demeurerez eternellement dans des jardins ou coulent pluſieurs fleuves, & où vous trouverez la ſupréme felicité. ſouviens-toy du jour que les impies diront aux vray-croyans. Regardez nous, jettez voſtre veuë de noſtre coſté afin que nous prenions un peu de voſtre lumiere ; ils leur diront, retournez ſur vos pas pour demander de la lumiere. Il y a un lieu entr’eux qui a une porte ſecrette, il eſt remply de grace& de repos pour les bons, & le dehors eſt entouré de miſere pour les meſchans, ils appelleront les bons & leur diront, n’eſtions nous pas de voſtre Religion, ils reſpondront, ouy, mais vous avez trahy vos ames, par la deſobeiſſance, vous avez douté de la loy, de Dieu, vos blaſphemes vous ont rendu orgueilleux juſques à l’heure de voſtre mort, le Diable vous a rendu ſuperbes, & vous a fait eſlever contre les commandemens de la divine Majeſté, aujourd’huy il n’y a point de rançon ny de grace pour vous, le feu d’Enfer eſt l’habitation des meſchans, ô quelle habitation ! Ceux qui croyent en Dieu ne ſe faſchent pas d’humilier leur cœur au ſouvenir de l’Alcoran & de la verité qu’il convient, ils ne ſont pas comme ceux qui ont eu cy-devant la cognoiſſance de la loy eſcrite, ils ont demeuré long-temps ſans Prophetes, leurs cœurs ſe ſont endurcis & la plus grande partie d’entr’eux a eſté impie. ſçachez que Dieu donne la vie à la terre apres ſa mort, nous vous avons enſeigné les miſteres de la foy peut-eſtre que vous les comprendrez, Dieu multipliera les bien-faits que les gens de bien luy preſteront & leur donnera une grande recompenſe, ceux qui croyent en Dieu & en ſon Prophete ſont gens de bien, les martyrs ſeront recompenſez de Dieu, ils ſeront couverts de lumiere, & les impies qui deſobeiront à ſes commandemens ſeront damnez eternellement, la vie de ce monde n’eſt : que vanité, jeu & abus ce n’eſt que ſuperbe, l’abondance des blés & des enfans eſt ſemblable a la pluye, les impie s’eſtonnent des plantes qu’elle produit, à la fin elles fletriſſent, elles deviennent jauſnes, & puis eſtes ſont entierement ſeches ; Les impies reſſentiront de grands tourmens, & les bons joüiront de la miſericorde de Dieu, la vie de ce monde n’eſt que matiere d’orgueil, demandez pardon à Dieu, le Paradis large comme le Ciel & la Terre, eſt preparé à ceux qui croiront en ſa divine Majeſté & en ſon Prophete, c’eſt vue grace immenſe qu’il donne à qui bon luy ſemble. Tout le mal que vous avez en terre, en vos biens & en vos perſonnes eſt eſcrit dans un livre avant qu’il vous arrive, c’eſt choſe facile à Dieu, afin que vous ne. vous affligiez pas extraordinairement dans vos deplaiſirs, & que vous ne vous rejoüiſſiez pas extraordinairement dans vos contentemens, Dieu n’ayme pas les orgueilleux, il n’a pas affaire des avaricieux qui recommandent l’avarice au peuple, & qui s’éloignent de leur devoir ; Loüange luy eſt deüe, loüange luy eſt deuë en tout lieu ; Certainement nous avons envoyé nos Meſſagers avec nos commandemens, nous avons envoyé les eſcritures avec eux, & la balance afin que le peuple peſe à bon poids. Nous avons donné le fer aux hommes, il cauſe de grands maux & de grands biens au monde, Dieu gognoit ceux qui combattent avec zele pour ſa loy & pour ſon Prophete ſans le voir, il eſt fort & tout-Puiſſant. Nous avons envoyé Noé & Abraham pour inſtruire le peuple, nous avons enſeigné l’eſcriture à leur lignée, Les uns ont ſuivy le droict chemin, & pluſieurs ont defobey à nos commandemens nous avons envoyé apres eux. nos Prophetes & Apoſtres, nous avons envoyé Jeſus Fils de Marie, nous luy avons enſeigné l’Evangile, nous avons mis la civilité, la clemence, la chaſteté dans le cœur de ceux qui l’ont ſuivy, nous ne leur avons pas commandé de garder la virginité, ils l’ont gardée eux-meſmes à cauſe du deſir qu’ils avoient de complaire à Dieu, ils n’ont pas obſervé leur loy comme ils devoient, pluſieurs ont eſté deſobeiſſants, mais nous avons recompenſé ceux d’entr’eux qui ont crû. O vous qui croyez en Jeſus, craignez Dieu & croyez en ſon Prophete, vous aurez double recompenſe de la miſericorde Dieu, vous pardonnera vos pechez ; il eſt clement & miſericordieux ; Je vous enſeigne ces choſes afin que ceux qui ont cy-devant receu la loy eſcrite, cognoiſſent qu’ils n’ont point de pouvoir ſur la grace de Dieu, il l’a donne à qui bon luy ſemble, certainement elle eſt immenſe.