L’Encyclopédie/1re édition/BORDELAGE

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Texte établi par D’Alembert, Diderot (Tome 2p. 333).
◄  BORDÉE
BORDELONGO  ►

BORDELAGE, s. m. terme de Droit coûtumier, est une sorte de tenure en roture, usitée en quelques coûtumes, & singulierement dans celle de Nivernois, à des charges & conditions particulieres.

Coquille dit que le terme de bordelage vient de borde ou borderie, ancien mot françois qui signifie un domaine aux champs, destiné pour le ménage, labourage, & culture.

Les conditions du bordelage sont, 1.o que faute du payement de la redevance, le seigneur peut rentrer dans l’héritage par droit de commise, en le faisant ordonner en justice : 2.o que le tenancier ne peut démembrer les choses qu’il tient en bordelage, à peine de commise : 3.o qu’il doit entretenir l’héritage en bon & suffisant état : 4.o que les collatéraux du tenancier ne peuvent lui succéder, s’ils n’étoient communs avec le défunt de communauté coûtumiere, (voyez Communauté coûtumiere) ; faute de laquelle condition, c’est le seigneur qui lui succede : 5.o que si le détenteur vend l’héritage, le seigneur a le choix de le retenir en remboursant l’acquéreur, ou de prendre la moitié du prix porté par le contrat. (H)