L’Encyclopédie/1re édition/CALCULATEURS

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Texte établi par D’Alembert, Diderot (Tome 2p. 547).
◄  CALCUL
CALCULER  ►

CALCULATEURS, sub. m. pl. (Hist. anc.) nom que les Romains donnoient aux maîtres d’Arithmétique, parce qu’ils montroient d’abord aux enfans à calculer ou compter avec des jettons appellés en Latin calculi. Ce terme se trouve dans les anciens jurisconsultes ; & selon d’habiles critiques, il servoit à désigner les maîtres d’Arithmétique de condition libre, au lieu que par le mot calculones qui s’y rencontre aussi, l’on entendoit les esclaves ou les affranchis de nouvelle date, qui exerçoient la même profession. Tertulien appelle ces maîtres primi numerorum arenarii, peut-être parce qu’après avoir enseigné aux enfans la maniere de compter aux jettons, ils leur montroient l’Arithmétique, en traçant sur le sable les figures des chiffres à la maniere des anciens Géometres. Ordinairement il y avoit un de ces maîtres pour chaque maison considérable, & le titre de sa charge étoit à calculis, à rationibus, c’est-à-dire, officier chargé des comptes, des calculs. (G)