L’Encyclopédie/1re édition/CLAVEAU

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
CLAVECIN  ►

CLAVEAU, s. m. (Architect.) est une des pierres en forme de coin, qui sert à fermer une plate-bande. Lat cunei.

Claveau à crossette, est celui dont la tête retourne avec les assises de niveau, pour faire liaison.

Ces claveaux sont ordinairement ornés de sculpture ; je dis ordinairement, car il arrive souvent qu’on en fait un trop fréquent usage. Ces ornemens ne devroient être employés que dans les cas où l’ordonnance semble l’exiger, comme dans les façades des bâtimens de quelque importance, où l’architecture & la sculpture annonçant la magnificence, il paroîtroit à craindre que les claveaux des arcades ou croisées étant lisses, ne fussent un défaut de convenance : mais d’en admettre jusque dans les maisons à loyer, destinées au commerce & au logement des artisans, c’est prodiguer ce qui doit seul distinguer les maisons des grands d’avec la demeure des particuliers.

Le défaut de convenance n’est pas le seul que l’on puisse reprocher dans le cas dont il s’agit aux décorateurs de nos jours ; le ridicule de donner à ces claveaux des formes pittoresques & de travers, est bien plus condamnable. Voyez ce que nous en avons dit en parlant des agrafes. (P)

Claveau, (Art vétérin.) maladie des brebis & des moutons ; en Latin clavola, f. pusula, f. colum. Elle se fait connoître dans son commencement par de petites élevûres ou taches rouges qui se voyent aux endroits où la laine garnit le moins la peau : ces taches ou élevûres se changent ensuite en boutons ; l’animal tousse ; & porte la tête basse ; son nez devient morveux & galeux ; enfin il meurt au bout d’un petit nombre de jours. Si pour lors on leve la peau, on la trouve toute remplie de pustules, & communément les poumons & les reins plus gros & plus enflés qu’ils n’étoient naturellement. Cette maladie si fréquente & si contagieuse parmi les brebis & les moutons, a beaucoup de rapport à la petite vérole qui regne parmi les hommes : aussi a-t-elle de tout tems fait des ravages prodigieux dans les troupeaux ; & c’est peut-être de-là qu’elle tire son nom. L’étymologie importe fort peu, mais ce seroit une découverte des plus utiles que de trouver un remede à ce mal, ou du moins une méthode de le traiter qui diminuât la mortalité du bétail qu’il attaque. Article de M. le Chevalier de Jaucourt.