L’Encyclopédie/1re édition/GANTIER

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
◄  GANTERIE
GANXUNG  ►

GANTIER, s. m. (Art méchan.) est un ouvrier & marchand qui fait & qui vend des gants, mitaines, &c.

Les maîtres Gantiers de Paris forment une communauté assez considérable, dont les anciens statuts remontent jusqu’en 1190, & ont été depuis confirmés en 1357 par le roi Jean, & le 27 Juillet 1582, par Henri III.

Suivant ces statuts, ils ont le titre de maîtres & marchands Gantiers-Parfumeurs.

Comme Gantiers, ils peuvent faire & vendre toutes sortes de gants & mitaines d’étoffes, & de peaux de toutes les sortes.

Comme Parfumeurs, ils peuvent mettre sur les gants & débiter toutes sortes de parfums & odeurs, & même vendre des peaux lavées & cuirs propres à faire des gants.

Les aspirans doivent avoir fait quatre ans d’apprentissage, servi les maîtres trois autres années en qualité de compagnon, & faire chef-d’œuvre : mais les fils de maîtres sont exempts de toutes ces formalités, & sont reçûs sur une simple expérience.

Les veuves peuvent tenir boutique, & faire travailler pour leur compte ; mais elles ne peuvent point avoir d’apprentis.

Cette communauté a quatre jurés, dont les deux plus anciens sortent de charge tous les ans ; & à leur place on en élit deux autres en présence du procureur du roi au châtelet. Dictionn. & réglem. du Comm.