L’Encyclopédie/1re édition/HAMEAU

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Briasson, David l’aîné, Le Breton, Durand (Tome 8p. 34-35).
◄  HAMBU
HAMEÇON  ►

HAMEAU, (Géog.) assemblage de quelques maisons sans église ni jurisdiction locale ; le hameau dépend à ces deux égards d’un village ou d’un bourg ; il vient de hamellus, terme dont se sont servi les auteurs de la basse latinité, & qui est un diminutif de ham. Ce mot de ham, qui signifie maison, habitation, se trouve en forme de terminaison dans un grand nombre de noms propres géographiques, surtout en Angleterre, où l’on voit Buckingham, Nottingham, Grandham, &c. & quoique plusieurs de ces noms appartiennent aujourd’hui à des bourgs, à des villes, à des provinces, cela n’empêche pas que leur premiere origine n’ait été un hameau ; de même en Allemagne, cette syllabe est changée ordinairement en heim, comme dans Manheim, Germersheim, Hildesheim, &c. & quelquefois en hain. Ce nom ham est reconnoissable non-seulement dans le mot françois hameau, mais encore dans plusieurs noms, comme Estreham vient d’Oistréham pour Westerham, qui veut dire demeure occidentale ; nom qui marque la situation de ce lieu, qui est au couchant de l’embouchure de l’Orne : en Normandie on change communément la syllabe ham en hom, comme le Hommet, Robehomme, Brethomme ; ces deux derniers s’appellent en latin Roberti villa, Britonica villa ; tel lieu qui n’étoit qu’un simple hameau, est devenu bourg ou ville, sans changer de nom. Enfin, tous les grands empires ont commencé par des hameaux, & les puissances maritimes par des barques de pêcheurs. (D. J.)