L’Encyclopédie/1re édition/IMMACULÉ

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Briasson, David l’aîné, Le Breton, Durand (Tome 8p. 569-570).

IMMACULÉ, adj. (Théolog.) qui est sans tache ou sans péché.

Les Catholiques se servent de ce terme en parlant de la conception de la Vierge qu’ils appellent immaculée, pour signifier qu’elle est née sans péché originel. Voyez Pêché originel.

Quand on donne le bonnet à un docteur de sorbonne, on lui fait jurer qu’il soutiendra l’immaculée conception de la Vierge. La sorbonne fit ce decret dans le 14e siecle, & quatre-vingt autres universités l’ont fait depuis à son imitation. Voyez Sorbonne.

Au reste il faut observer que dans cette savante faculté on ne regarde pas ce point comme un article de foi, mais comme une opinion pieuse & catholique, & c’est en ce sens-là que ses candidats la soutiennent tous les jours dans leurs theses : mais il leur est défendu aussi bien qu’aux professeurs de tenir l’opinion contraire.

Les ordres militaires d’Espagne se sont obligés à soutenir cette prérogative de la Vierge. Voyez Conception.

Il y a aussi une congrégation de l’immaculée conception dans la plûpart des couvents, de laquelle il y a une société de filles séculieres qui ont pour fin d’honorer l’immaculée conception de la Vierge. Elles en font tous les ans une protestation en public, & tous les jours en particulier. (G)