L’Encyclopédie/1re édition/JURÉ

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
◄  JURATOIRE
JURÉE  ►

* JURÉ, s. m. (Commerce.) marchand ou artisan, élu à la pluralité des voix, pour avoir soin des affaires du corps ou de la communauté.

Le nombre des jurés n’est pour l’ordinaire que de quatre dans chaque corps ; il y a pourtant certaines communautés d’Arts & Métiers à Paris qui en ont jusqu’à six, quelques-unes cinq, & d’autres un syndic avec les quatre jurés, & quelques-unes seulement deux.

L’élection des jurés se fait tous les ans, non de tous les quatre, mais de deux seulement ; ensorte qu’ils sont en charge chacun deux années ; ce sont toujours les deux plus anciens qui doivent sortir, & quinze jours après l’élection des nouveaux jurés, ils doivent rendre compte de leur jurande.

Il y a aussi des maîtresses jurées dans les communautés qui ne sont composées que de femmes & de filles, telles que les lingeres, couturieres, &c.

Les principaux édits donnés pour l’établissement des jurés, leurs élections, leurs droits, visites, &c. sont des années 1581, 1588 & 1597, sous Henri III. & Henri IV.

En 1691 Louis XIV. supprima par un édit du mois de Mars, tous les maîtres-gardes, syndics & jurés d’élection, & créa en leur place autant de maîtres & gardes, syndics & jurés en titre d’office, dans tous les corps des marchands, communautés des Arts & Métiers de la ville & faubourgs de Paris, & de toutes les autres villes & bourgs clos du royaume. Mais peu de ces offices ayant été levés, & les corps & communautés les ayant acquis moyennant le payement des taxes réglées par le rôle du conseil du 10 Avril 1691 ; il y en a peu, tant à Paris que dans le reste du royaume, qui ne soient rentrées en possession d’élire leurs jurés & autres officiers. Dict. de Commerce.

Juré, s. m. (Commerce.) terme fort connu dans les anciennes déclarations des rois de France au sujet des corps des Marchands & des communautés des Arts & Métiers du royaume. On appelle villes jurées, bourgs jurés, les villes & les bourgs dont des corps & communautés ont des jurés ; villes non jurées, & bourgs non jurés, ceux & celles qui n’en ont point. Dictionnaire de Commerce.

Juré teneur de livres, c’est celui qui est pourvu par lettres-patentes du Roi, & qui a prêté serment en justice pour la vérification des comptes & calculs lorsqu’il y est appellé. Dictionnaire de Commerce.

Jurés maîtres marqueurs de mesures ; on appelle ainsi en Hollande des officiers établis par les colléges des amirautés pour faire le jaugeage & mesurage des vaisseaux. Voyez Marqueurs. Dictionnaire de Commerce.