L’Encyclopédie/1re édition/ORBICULAIRE

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche

ORBICULAIRE, adj. (Gram.) qui a la figure d’un orbe, d’une sphere.

Orbiculaire, en. Anat. se dit des parties qui ont quelque rapport avec une figure plus ou moins approchante du cercle.

L’orbiculaire des levres, muscle propre des levres. Voyez nos Pl. d’Anat. & leur explic. Voyez aussi l’article Levre.

Ses fibres sont une espece d’anneau autour de la bouche, d’où on l’appelle orbiculaire.

La plûpart des auteurs veulent que ce ne soit qu’un muscle, & qu’il soit du genre des sphincteres, quoique le docteur Drac pense que c’est improprement ; en ce qu’il n’est pas dans une action continuelle, comme les sphincteres ; mais que son mouvement dépend de la volonté, marque distinctive entre un sphinctere & un autre muscle. Voyez Sphinctere.

Verheyen, au contraire, ne veut pas que ce soit un seul muscle, mais une paire de muscles, dont les fibres se rencontrent, & se joignent aux deux coins de la bouche, agissant chacun séparément, quoiqu’en même tems sur chaque levre.

L’orbiculaire des paupieres ; il vient de l’apophyse montante de l’os maxillaire à côté du grand angle de l’œil, & environne chaque paupiere par ses fibres circulaires placées les unes à côté des autres.

L’os orbiculaire est le plus petit de tous les os du corps humain, semblable à une graine de laitue ; il est situé entre la tête de l’étrier & la longue jambe de l’enclume.