L’Encyclopédie/1re édition/PASSE

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
◄  PASSAW

PASSE, voyez Moineau.

Passe, s. f. (Mar.) c’est un canal ou largeur de mer, ou passage entre deux terres ou entre deux bancs, par passent les vaisseaux pour entrer dans un port ou dans une riviere. Dans les îles de l’Amérique, au lieu de dire passe, on dit débouquement. Nous nous trouvâmes entre l’île & un rocher, où il n’y avoit que la passe d’un navire. Entrer dans une passe.

Passe, s. f. terme de Faiseurs de bonnets ; c’est un devant de bonnet de femme.

Passe, en terme de Broderie au métier ; est un point qui commence au haut de la nervure d’une feuille (voyez Nervure), à droite ou à gauche, & qui tombe en se couchant un peu sur le trait de crayon qui borde la feuille, ainsi en continuant d’un côté à l’autre & pressant ses points autant qu’il est nécessaire.

Passe, terme de Teinturier ; ce mot se dit de la derniere façon qu’on donne à certaines couleurs en les passant légerement dans une cuve de teinture. On donne une passe de cochenille aux gris tannés. (D. J.)

Passe, en Fauconnerie ; c’est la mangeaille de l’oiseau de proie.

Passe le cerf, (Vénerie.) passe, passe, passe, passe, terme dont les piqueurs se servent lorsqu’ils voient le cerf après avoir rappellé les chiens.

Passe, terme de Billard ; c’est un fer à deux branches, arrondi par le haut, & dont les branches entrent dans la table du billard. Le passe se place au milieu du tapis vers le haut de la table. La passe est mise pour rendre le jeu de billard un peu plus difficile, en obligeant de jouer en bricole, lorsqu’il se trouve précisément sur la ligne qui va de l’une à l’autre bille.

Passe, au breland, à la bête, & autres jeux ; c’est le jeu courant, ce que l’on met à chaque coup toutes les fois que les cartes sont mêlées.

Passe, terme de jeu de mail ; petit fer rond en forme d’arc, qui est à chaque bout d’un jeu de mail, pour y faire passer la boule d’un seul coup.

Passe, tirer a la, au jeu du mail ; c’est faire passer entre deux branches de fer plantées en terre une petite boule d’acier par le moyen d’une leve. Voyez Leve.

Passe, estocade de, (Escrime.) est une botte qu’on exécute en passant le pié gauche devant le droit : on s’en sert contre un ennemi qui recule.

On fait ainsi une botte de passe, 1°. aussi-tôt qu’on a détaché une estocade quelconque, si l’on n’en a pas frappé l’ennemi, & qu’il n’ait pas paré, il faut passer le pié gauche devant le droit, & le placer à deux longueurs de pié de distance d’un talon à l’autre, le pié droit ne doit point bouger, & le gauche doit être en-dehors. 2°. Placez le corps & les bras dans la position où ils doivent être après avoir allongé la premiere estocade. Nota. Qu’il ne faut jamais porter l’estocade de passe en dégageant.

Passe au collet ou Croc en jambe, (Escr.) est une action par laquelle on fait tomber l’ennemi. On fait la passe au collet à un escrimeur qui vous désarme. Voyez Desarmement.

Exemple. Dans le moment qu’un escrimeur saisit votre épée pour vous désarmer, portez votre pié gauche en avant comme à l’estocade de passe, voyez Estocade de passe ; tournez le bout du pié de en-dedans, & passez-le derriere le talon du pié de l’escrimeur, portez votre main gauche à son collet. Etant ainsi placé, vous le pousserez de la main gauche vivement en arriere, tandis que votre pié gauche pressera le sien en avant. Nota, qu’il faut exécuter promptement & avec adresse.