L’Encyclopédie/1re édition/SOUSTYLAIRE

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

SOUSTYLAIRE, s. f. en Gnomonique, est une ligne droite, sur laquelle le style ou gnomon d’un cadran est élevé.

Cette ligne est la section ou rencontre du plan du cadran, avec le plan d’un méridien qu’on suppose être perpendiculaire au plan du cadran. Ce méridien est toujours différent du méridien du lieu, à-moins que le plan du cadran ne soit horisontal, ou qu’il ne soit dans la ligne qui joint le levant au couchant : ainsi la méridienne d’un cadran differe presque toujours de la soustylaire ; car la méridienne d’un cadran est la ligne de section du plan du cadran avec le méridien du lieu. Au reste le point où ces deux lignes se rencontrent, est le centre du cadran ; car le sommet du style représente le centre de la terre, & par conséquent un point commun aux deux méridiens ; & le point de rencontre de la soustylaire & de la méridienne est encore un point commun aux deux méridiens, d’où il s’ensuit qu’une ligne menée par le sommet du style & par le point de rencontre des deux lignes dont il s’agit, seroit la ligne de section ou de rencontre des deux méridiens, & qu’ainsi cette ligne représente l’axe de la terre, c’est-à-dire lui est parallele. Or le point ou le plan d’un cadran est coupé par une ligne tirée du sommet du style parallelement à l’axe de la terre, est toujours le centre du cadran, & le point de rencontre des lignes horaires. Donc le point de rencontre de la soustylaire & de la méridienne est toujours le centre du cadran. (O)

Dans les cadrans polaires, équinoxiaux, horisontaux, méridiens & septentrionaux, la ligne soustylaire est la ligne méridienne, ou ligne de douze heures, ou l’intersection du plan sur lequel le cadran est tracé, avec celui du méridien du lieu, parce que le méridien du lieu se confond alors avec le méridien du plan. Voyez Méridien. (O)