L’Encyclopédie/1re édition/STAMEN, SUBTEMEN

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
◄  STAMATE
STAMENA  ►

STAMEN, SUBTEMEN, (Littérature.) il faut bien distinguer la signification de ces deux mots qui dans les auteurs latins désignent deux sortes de fils dans le métier des Tisserans. Le premier, stamen, forme ce que l’on appelle la chaîne qui passe entre les dents du peigne, & tient à des rouleaux par les extrémités. Subtemen ou trama est la trame, c’est-à-dire, le fil que la navette conduit entre les fils de la chaine pour les lier ensemble & leur donner de la consistance. On dit la trame dans le sens propre & la trame dans le sens figuré. Telam texere, signifie ourdir une toile ; retexere, la désourdir. Par la même raison, scribere, étoit passer une obligation, & rescribere, biffer, rayer cette obligation.

Subtemen se prend encore dans les auteurs au figuré. C’est ainsi qu’Horace, en parlant des parques qui ont fixé le terme des jours d’Achille dans les plaines du Scamandre, emploie subtemen figurément pour filum ; car les parques ne faisoient que filer. Dans Catule elles se servoient elles-mêmes du mot subtemen dans ce sens-là :

Currite ducentes subtemina, currite fusi.

(D. J.)